L’Ethiopie dans le cercle des Etats africains disposant de leur propre satellite, dès décembre 2019

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-Le tout premier satellite d’Ethiopie serait lancé en décembre prochain avec le soutien du gouvernement chinois. « Le premier satellite éthiopien sera lancé en décembre de cette année depuis un pas de tir chinois », a déclaré Mme Sahle-Work Zewde, la présidente éthiopienne au cours de la nouvelle session parlementaire de la Chambre des représentants du peuple (HoPR) et de la Chambre de la Fédération (HoF), qui se sont réunies lundi.

L’Ethiopie est actuellement avec l’aide du gouvernement chinois en train de développer le tout premier satellite du pays, un satellite de télédétection multispectral de 70 kg appelé ETRSS-1.

Le gouvernement éthiopien estime que le premier satellite d’Ethiopie, une fois opérationnel, pourra notamment aider ce pays à moderniser son secteur agricole, a indiqué Mme Zewde.

« Le satellite nous fournira toutes les données nécessaires sur l’évolution du climat et des phénomènes météorologiques pour atteindre nos principaux objectifs dans les domaines de l’agriculture, de la sylviculture et de la protection des ressources naturelles », a affirmé Mme Zewde aux membres des deux chambres.

Ce satellite sera lancé depuis la Chine, mais disposera de son propre centre de contrôle et de commandement en Ethiopie, à l’observatoire spatial d’Entoto. Cet observatoire – le seul et unique observatoire spatial d’Afrique de l’Est – se situe à 3 200 m d’altitude, dans les collines d’Entoto, à la périphérie de la capitale Addis-Abeba.

En avril 2019, à l’occasion d’un séjour en Chine – où il participait du 25 au 27 avril au deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale à Beijing – le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s’était déjà rendu à l’Académie chinoise des Technologies spatiales afin d’inspecter le satellite ETRSS-1.

L’Institut éthiopien des sciences et technologies spatiales a développé conjointement l’ETRSS-1 avec la Chine, a précisé le gouvernement éthiopien.

Tout premier satellite de ce pays d’Afrique de l’Est, l’ETRSS-1, aura pour mission d’observer les phénomènes climatiques récurrents afin d’améliorer la planification agricole, la détection avancée de la sécheresse et la gestion des forêts.

I.N.

Laisser un commentaire