Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l’ONU

Genève (© 2019 Afriquinfos)-S’exprimant ce mercredi lors d’un débat du Conseil de sécurité de l’ONU sur la paix et la sécurité en Afrique, Zhang Jun, représentant permanent de Chine auprès des Nations Unies, déclarait que pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement en Afrique, il est nécessaire de soutenir et de prendre soin de la jeunesse africaine.

D’après M. Zhang, non seulement l’Afrique présentait la population la plus jeune au monde,  mais selon lui, les jeunes africains participaient aussi activement à la construction de leur pays et à la renaissance du continent.

Fortement touchés par les conflits armés et le sous-développement, les jeunes sont cependant aussi confrontés à de graves problèmes comme la marginalisation, la pauvreté et le chômage, a-t-il affirmé.

M. Zhang a appelé les parties concernées à continuer à résoudre leurs différends par le biais du dialogue. Pour contribuer au règlement politique des problèmes les plus délicats, les facteurs liés à la jeunesse doivent être pleinement pris en compte, et il est essentiel de s’assurer de la participation constructive des jeunes, d’écouter leurs vues et de tirer le meilleur parti possible des atouts qu’ils ont à offrir.

« Il est essentiel de se baser sur les actes. La rhétorique vide ne pourra résoudre aucun problème, nous devons apporter une assistance concrète aux jeunes d’Afrique », a-t-il ajouté.

M. Zhang a annoncé que la Chine avait décidé de travailler de concert avec l’Afrique pour mettre en place dix ateliers de formation Luban sur le continent, afin de proposer des formations professionnelles aux jeunes Africains. Le premier atelier de ce type a déjà été créé et mis en service à Djibouti.

La Chine offrira par ailleurs à l’Afrique 50 000 bourses gouvernementales et 50 000 opportunités de formation dans des séminaires et des ateliers, et invitera 2 000 jeunes Africains à participer à des échanges en Chine, a-t-il ajouté.

« Nous formerons de jeunes chercheurs en agro-sciences et des entrepreneurs du secteur agroalimentaire », a-t-il indiqué, soulignant que la Chine continuerait à travailler avec ses « frères africains » pour promouvoir le développement global des capacités de la jeunesse et contribuer à la promotion de la paix et du développement en Afrique.

V.A.

Laisser un commentaire