Le Sénégal et la Gambie se souviennent du naufrage du Joola, 17 ans après

Dakar/ Banjul (© 2019 Afriquinfos)- Le 26 septembre 2002, le « Joola » assurait la navette entre Dakar et Ziguinchor. Il a sombré le 26 septembre 2002 au large de la Gambie, constituant l’un des naufrages les plus tragiques au monde. 17 ans après, le souvenir de la tragédie est toujours vif mais entretenir la mémoire est un combat parfois compliqué.

A ce jour, le combat livré est de mettre en place un mémorial pour les victimes. En Gambie, se trouve une importante fosse commune où ont été rassemblés les corps des victimes du Joola. Le cimetière est situé dans le village de Bassori à l’intérieur des terres, à plus d’une heure de route de Banjul, la capitale.

A la veille des commémorations, plusieurs jeunes du village ont été envoyés pour nettoyer le cimetière, recouvert par la végétation. Débarrassée de ses herbes folles, la pierre tombale indique le nom de seulement quarante victimes.

D’après Moro Kongira, 18 ans au moment des faits. « A certains endroits du cimetière, vous trouverez une vingtaine de personnes enterrées sur le même emplacement. Donc ça fait beaucoup de monde. Franchement, je suis incapable de vous combien de personnes sont enterrées ici. »

Le ferry qui effectuait la liaison entre la Casamance et Dakar sombrait au large de la Gambie, faisant officiellement 1863 morts et 64 rescapés seulement.

Vignikpo Akpéné

Laisser un commentaire