Accueil Continental Bonsoir Afrique du 24 décembre

Bonsoir Afrique du 24 décembre

Bonsoir Afrique du 24 décembre

RDC : 21 décès sur 1 424 cas de fièvre typhoïde enregistrés en 46 semaines à Kikwit

KINSHASA — Vingt-une personnes sont décédées sur 1.424 cas de fièvre typhoïde enregistrés dans 46 semaines à Kikwit, dans la province du Bandundu, au Sud-ouest de la RDC, a déclaré samedi à la presse le médecin du district sanitaire de Kikwit, Anicet Kipasa. Pour le Dr Kipasa, on a enregistré dans la même période 71 cas de complications, telles que les perforations intestinales qui nécessitent des interventions chirurgicales, des hémorragies intestinales et de cholécystite.

 

Plus de 61 morts dans des affrontements au Nigeria

LAGOS — Plus de 61 personnes ont été tuées ces derniers jours dans des affrontements entre l'armée nigériane et les activistes du groupuscule extrémiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, a annoncé samedi l'armée nigériane. Au moins 50 combattants du Boko Haram ont été tués dans des échanges de tirs avec l'armée aux environs de la ville de Damaturu,selon l'armée. Les affrontements ont éclaté jeudi, et des combats ont également été signalés à Maiduguri, une autre ville troublée de la région.

 

Guinée : vers la reprise du dialogue politique

CONAKRY — Le gouvernement guinéen à travers le ministère de l'Administration du territoire et de la décentralisation a publié un communiqué invitant les partis politiques à la reprise du dialogue politique pour le 27 décembre prochain. Cette relance du dialogue sera marquée par une rencontre au Palais du peuple à Conakry, où les formations politiques sont conviées à une rencontre aux environs de 10 heures le mardi, selon nos sources. Cette annonce intervient au lendemain de la déclaration de l'opposition qui s'est dit favorable à une reprise du dialogue.

 

L'armée kenyane nie avoir tué des civils en Somalie

NAIROBI — L'armée kenyane a nié samedi avoir tué des civils dans ses opérations en Somalie où elle poursuit les hommes du groupe rebelle shebab. Selon le chef des opérations de l'armée kenyane, le colonel Cyrus Oguna, les accusations lancées par des groupes internationaux des droits de l'homme sont sans fondement. "Nous opérons selon les règles de l'engagement. Nous respectons les lois du conflit armé", a dit Oguna aux journalistes lors d'un point de presse samedi à Nairobi.

 

Egypte : le parti des salafistes promet de respecter l'accord de paix avec Israël

LE CAIRE — Le parti salafiste al-Nour, parti ultraconservateur égyptien, qui pourrait remporter une majorité des sièges du Parlement, a promis samedi de respecter l'accord de paix conclu entre l'Egypte et Israël. Le parti al-Nour a indiqué dans une déclaration qu'il est dangereux d'annuler unilatéralement un accord international même s'il est signé par l'ancien régime, rapporte l'agence de presse officielle égyptienne MENA. Respecter l'accord n'est pas contradictoire aux devoirs arabes et islamiques, a affirmé le parti conservateur.