Accueil Continental Les Africains appelés à mettre à la disposition de leur société les valeurs positives des grandes traditions religieuses

Les Africains appelés à mettre à la disposition de leur société les valeurs positives des grandes traditions religieuses

S'exprimant au cours de la conférence internationale sur le dialogue inter-religieux, le cardinal français a indiqué que le dialogue inter-religieux n'est rien d'autre que la recherche d'une compréhension entre deux sujets de diverses religions en vue de leur interprétation commune.

"Il s'agit d'établir des rapports de confiances entre adeptes de religions diverses en vue de se connaître et de s'enrichir mutuellement de nos différences pour mieux découvrir ce qui nous est commun et de le mettre à la disposition de la société. Car ce ne sont pas les religions qui dialoguent, mais les croyants", a-t- il expliqué.

Le cardinal Tauran a insisté sur des priorités qui sont, selon lui, indispensables pour la paix en Afrique, dont le respect de la personne humaine, l'éradication de la pauvreté, le contrôle du commerce des armes, le nécessité d'aider les Africains à penser par eux-mêmes, et le pouvoir comme un service.

"L'Afrique en réalité est un continent qui ne manque ni de ressources matérielles, ni de ressources humaines : le sens de la famille, le respect des anciens, l'accueil des réfugiés sont autant de manifestations d'amour de la vie et de la fraternité qui sont si chères aux Africains", a-t-il indiqué.

"Je suis venu pour voir, pour essayer de comprendre ce que l'on appelle les religions traditionnelles de l'Afrique. Les religions traditionnelles africaines, en effet, ne sont pas un face à face avec la religion chrétienne ; elles imprègnent la vie des chrétiens africains et donc la figure que le christianisme prend en Afrique", a-t-il souligné.