MEDIAS & ELECTIONS

Togo/Législatives 2013: Fermée temporairement, la radio «Légende Fm» reprend ses programmes complets ce 26 juillet grâce à Mgr Barrigah

LOME (© 2013 Afriquinfos) – L’incident est clos, pourrait-on résumer la fermeture illégale dont a été victime une partie de la journée de ce 25 juillet la radio « Légende Fm » (station privée populaire à Lomé et ses environs pour ses émissions en langues locales). (Par Edem Gadegbeku)
Jeudi 25 juillet 2013 | 19:20 UTC
Togo/Législatives 2013: Fermée temporairement, la radio «Légende Fm» reprend ses programmes complets ce 26 juillet grâce à Mgr Barrigah

© 2013 Afriquinfos, by Edem Gadegbeku. Mgr Barrigah sur le podium du Palais des Congrès.

Pendant près de six heures d’horloge, un incident isolé a failli faire monter inutilement la tension à Lomé, le jour des législatives 2013. Il s’agit de la fermeture sans mandat de la radio « Légende Fm » par des dizaines de gendarmes en fin de matinée, sur réquisition de la Haac (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication), via le ministère de l’Administration territoriale.

Cette fermeture est intervenue alors que des journalistes de cette chaîne étaient en pleine émission « Spéciale Législatives 2013 ». Cette émission a débuté dès les premières heures de la matinée qui ont coïncidé avec l’ouverture des bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national.

Selon des informations recoupées par « Afriquinfos », les premiers responsables de la régulation du monde des médias reprochaient à « Légende Fm » de jeter en pâture des citoyens, en relayant en direct à leur égard des accusations de fraudes électorales. Sur une nouvelle médiation de Mgr Nicodème Barrigah (président de la Cvjr-Commission Vérité-Justice-Réconciliation), le bras fer « Légende Fm »/autorités togolaises s’est finalement décanté en début d’après-midi.

De l’avis du rédacteur en chef de ce média privé, il a été convenu avec l’autorité de régulation de reprendre les émissions ce jeudi en diffusant uniquement de la musique. L’émission « spéciale » qui a été à l’origine du bras de fer éphémère avec l’instance de régulation ne devra pas être relancée demain. « Légende Fm » reprend donc le cours normal de ses programmes classiques dès ce 26 juillet. « C’est regrettable de suspendre une radio qui n’a fait que donner des témoignages de tentatives de fraudes et des informations utiles aux populations. La Haac aurait pu simplement faire démentir ces informations aves des preuves et laisser la radio travailler », a dénoncé Gabriel Baglo, Directeur du bureau Afrique de la Fij (Fédération internationale des journalistes).

« Nous dénonçons cette suspension et appelons les autorités à la lever et permettre aux journalistes et aux médias de jouer leur rôle d’information en ce moment crucial d’élections législatives où les citoyens ont besoin d’informations plurielles », avait encore ajouté G. Baglo, alors que la fermeture de « Légende Fm » était encore effective.

 Afriquinfos

 

Commentaires