TROPHEE MONDIAL

Coupe du monde 2013 des clubs: Le Raja de Casablanca et Auckland City ouvrent le bal

RABAT (Xinhua) - Au Maroc, la 10e édition de la Coupe du monde des clubs champions de football, qui se tient à Agadir et Marrakech du 11 au 21 décembre, rassemble l'élite des clubs continentaux: le Raja Casablanca (Maroc, pays hôte), Auckland City (Nouvelle-Zélande, Océanie), Al Ahly (Egypte, Afrique), le Bayern Munich (Allemagne, Europe), l'Atletico Mineiro (Brésil, Amsud), Monterrey (Mexique, Amnord) et Guangzhou Evergrande (Chine, Asie).
Mercredi 11 décembre 2013 | 14:56 UTC
Coupe du monde 2013 des clubs: Le Raja de Casablanca et Auckland City ouvrent le bal

Raja de Casablanca.

A la veille de l'ouverture des compétitions, une conférence de presse était organisée à Marrakech, pour faire un état des lieux avant son coup d'envoi, ainsi que pour annoncer des cérémonies spécifiques qui seront observées durant la compétition.

Outre la technologie sur la ligne de but, qui sera utilisée pour la première fois en Afrique, le tournoi sera marqué par l'instant Madiba, ainsi que "la poignée de main pour la paix", instaurée par la FIFA et le Centre Nobel pour la Paix. Celle-ci sera échangée lors de tous les matches. Le protocole prévoit que les capitaines et arbitres s'échangent après le match cette poignée de main à proximité du rond central. Pour réagir à ces sujets, parmi d'autres, étaient présents à Marrakech le secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke, le président de la Commission d'organisation de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013, Mohamed Raouara, le président délégué du Comité local d'organisation (LOC) Abdelilah El Akram, et le directeur de l'événement Karim Alem.

Mercredi, le monde entier aura les yeux tournés vers le Maroc, où sera donné au Grand Stade d'Agadir (40.000 places) le coup d'envoi de cette Coupe du Monde des clubs. Le club marocain, Raja de Casablanca, champion du pays hôte, affrontera en barrage le club néo-zélandais Auckland City représentant de la zone Océanie. Le Raja de Casablanca, invité au Mondial des clubs en tant que champion du Maroc, le pays hôte, veut renouer avec un passé faste qui l'avait vu disputer l'épreuve en 2000 et dominer le football africain.

 Pour l'un des clubs les plus titrés du Maroc, cette édition 2013 ne constitue pas une découverte. Mais les photos de l'unique participation du Raja à ce Mondial commencent sérieusement à jaunir: elles remontent à l'an 2000, au Brésil, pour la toute première édition. La participation du Raja Casablanca a suscité une grande fierté chez les Marocains face à de gros calibres du football à l'échelle mondiale, tels que le Real Madrid, et les Corinthians de Sao Paulo, les Aigles Verts ont réalisé un parcours plus qu'honorable, notamment en tenant tête aux Galactiques du Real Madrid (défaite 3-2). Depuis 13 ans, si le Raja a continué à briller sur le plan local, avec notamment cinq nouveaux titres de champion, les exploits se sont faits rares sur la scène internationale, avec une seule finale de Ligue des champions d'Afrique, en 2002. Ils seront sans doute encore plus nombreux mercredi dans la nouvelle enceinte d'Agadir, pour le match face aux Néo-Zélandais d'Auckland City. Celui-ci, vainqueur de la Ligue des champions de l'Océanie, est le club phare du football néo-zélandais et océanien. Fort de quatre participations à la Coupe du monde des clubs, et d'une cinquième place acquise en 2009 à Abu Dhabi. Le club néo-zélandais est l'un des plus expérimentés dans cette compétition et compte dans ses rangs des joueurs talentueux. 

 

Commentaires