ACTU DU JOUR

Revue de la presse ivoirienne

ABIDJAN (Xinhua) - Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus samedi :
Samedi 15 septembre 2012 | 11:26 UTC

FRATERNITE MATIN

Le ministre de l'Intégration africaine, Ally Coulibaly, était mardi et mercredi en mission à Bamako en compagnie du ministre du Burkina Faso, Djibril Bassolé, pour le compte de la CEDEAO après la saisine du président Dioncounda Traoré. "Que ce soit le président Dioncounda Traoré ou le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, ils nous ont donné des assurances sur leur détermination à coopérer avec la CEDEAO pour sortir de cette crise. Il était nécessaire de venir s'enquérir de la situation et voir dans quelle mesure, la CEDEAO peut être utile au Mali, parce qu'elle intervient dans un esprit de solidarité. Personne ne cherche donc visiblement à se substituer aux Maliens, les premiers concernés. La CEDEAO ne fait qu'accompagner le pays frère, il n'y a pas d'antagonisme possible, auquel cas le processus serait voué à l'échec. Il faut, par conséquent, une bonne coopération, une coordination, et nous en prenons le chemin", a déclaré le ministre ivoirien.

 

NORD-SUD

Après un bref séjour vendredi à Abuja (Nigeria), le président Alassane Ouattara à son retour à l'aéroport d'Abidjan : "J'avais été invité par le président Goodluck Ebele Jonathan pour présider à la cérémonie de rentrer de l'école nationale de défense du Nigéria. C'est une grande école qui reçoit des militaires à partir du grade de lieutenant-colonel pour leur formation. J'ai ensuite eu à rencontre le président Jonathan pour un certain nombre de sujets, concernant nos deux pays, mais également la sous région. Nous avons parlé surtout du Mali. Nous avons parlé de comment harmoniser nos positions au sein de la CEDEAO et de la situation dans d'autres pays de la sous région. Le président en exercice de l'Union africaine, Yayi Boni, nous a rejoints. A trois, nous avons fait un point complet. C'était une opportunité de dire à quel point nous sommes attachés à la CEDEAO, à son rôle de faiseur de paix, mais aussi de mise en place et de renforcement de la démocratie dans notre sous région".

 LE NOUVEAU REVEIL

 Au terme d'une visite de deux jours qu'il a effectuée en Côte d'Ivoire, le ministre béninois de la Santé, Pr. Dorothée Kindé Gazard, a animé une conférence de presse, en compagnie de son homologue ivoirienne, Pr. Thérèse N'dri-Yoman. Cette conférence a été l'occasion pour l'hôte de la Côte d'Ivoire de procéder à la présentation de la 1ère conférence internationale des ministres de la Santé sur la prévention et le contrôle de l'infection en milieu de soins en Afrique. Conférence prévue pour se dérouler du 10 au 14 décembre à Cotonou au Bénin et couplée au colloque régional des opérateurs économiques et financiers du secteur de la santé en Afrique. La conférence de presse se situe après une visite des deux ministres dans des établissements sanitaires privés. Les établissements sanitaires sont appelés à se mettre à jour au risque d'être fermés. Il s'agira de traquer les cliniques boutiques dans les communes, selon Pr. N'dri-Yoman.

Commentaires