SALAIRE

Bénin : Le gouvernement béninois appelé à augmenter le salaire minimum interprofessionnel garanti

COTONOU (Xinhua) - Les secrétaires généraux des organisations syndicales du Bénin ont appelé lundi à Cotonou le gouvernement béninois à l'amélioration des conditions de vie et de travail des agents permanents de l'Etat et ceux du secteur privé, en augmentant le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), qui est resté figé à 31 625 francs CFA depuis plus de cinq ans, lors de la cérémonie de présentations de leurs cahiers de doléances au gouvernement à la veille de la fête de travail.
Mardi 1 mai 2012 | 03:23 UTC
Bénin : Le gouvernement béninois appelé à augmenter le salaire minimum interprofessionnel garanti

CC BY milouse. Bénin

Outre cette revendication, les secrétaires des organisations syndicales du Bénin ont également exigé de l'exécutif béninois des mesures favorables en faveur des travailleurs de l'économie informelle qui contribuent pour 15% du Produit intérieur brut (PIB) et constituant 85 % de la population active.

Dans leurs cahiers de doléances, les organisations syndicales ont aussi demandé à l'exécutif béninois de rendre justice aux enseignants en leur remettant l'allocation d'incitation à la fonction enseignante et en réintégrant les 565 communautaires en situation de classe et les éducateurs et éducatrices de la maternelle remplacés par la commission nationale de reversement à cause de leur implication dans les mouvements de grèves.

En recevant ces doléances des Centrales syndicales du Bénin, le ministre béninois de la Fonction publique et du Travail, Mme Maïmouna Kora zaki, a estimé que l'exécutif béninois ne pourra donner satisfaction à ces doléances que dans le cadre d'un dialogue franc et sincère.

"Ces points de revendication que vous venez de me présenter, à travers vos différents cahiers de doléances ont été enregistrés de façon exhaustive. Mais je puis vous dire ici et maintenant, que ces revendications ne pourront trouver satisfaction que dans le cadre d'un dialogue franc et sincère, dans une ambiance apaisée, empreinte de sérénité et en tenant compte des disponibilités financières de notre pays", a-t-elle souligné.

Commentaires