TOURISME

Madagascar : Une réelle relance du secteur du tourisme au début de l'année

ANTANANARIVO (Xinhua) - Une réelle relance du secteur du tourisme est constatée si l'on se réfère au bilan du secteur lors du premier trimestre de cette année, a affirmé le ministre du tourisme malgache Jean Max Rakotomamonjy, dans un communiqué reçu lundi.
Lundi 2 avril 2012 | 10:35 UTC

L'objectif fixé par le ministère et les partenaires du secteur pour cette année en ce qui concerne les entrées de touristes est de 245 000 qui correspondraient à 175 millions de dollars et durant le premier trimestre de cette année, l'on a déjà enregistré près de 51 679 touristes, a affirmé le ministre.

30 établissements touristiques ont été mis en place durant cette période dont 25 établissements d'hébergement et de restauration, ayant en tout une capacité d'accueil de 153 nouvelles chambres et de 951couverts ainsi que de 5 entreprises de voyages et de prestations touristiques. 295 nouveaux emplois ont été noté dans ce secteur pendant cette période.

Ces investissements sont évalués à 107 milliardsd'Ariary environ (1 dollar équivaut à 2.000 Ariary), a précisé Jean Max Rakotomamonjy. L'objectif dont les promoteurs touristiques se sont fixés, se porte, en effet, à la création de 500 nouvelles chambres et 800 nouveaux emplois.

A part la création d'infrastructures et d'emplois, le ministère du tourisme a projeté de contrôler les normes et réglementaires de 500 établissements touristiques sur tout le territoire national, cette année, en vue de l'amélioration de la destination Madagascar.

Rappelons que selon le projet de loi de finances 2012, le droit de visa de passeport des étrangers ainsi que des personnes de nationalité indéterminée, pour un séjour inférieur ou égal à un mois est gratuit.

Pendantl'année 2011, le secteur tourisme a enregistré une entrée de touristes de 225055, une recette en devises s'élevant à 531,60 milliards d'Ariary ; 1.693 établissements hôteliers en service et une création d'emplois de 31.207 emplois dont 25.412 dans les établissements d'hébergement et/ou de restauration et 5. 795 dans les entreprises de voyage et des prestations touristiques.

Etant le deuxième secteur pourvoyeur de devises de la grande île, le secteur du tourisme malgache a subi les impacts négatifs de la crise politique déclenchée en décembre 2008.

L'instabilité politique et l'insécurité, entre autres, ont empêché les touristes à visiter la grande île qui possèdent toutefois de ressources énormes pour attirer les visiteurs. En 2008, Madagascar a pu enregistré près de 375 010 touristes pour 858 milliards de dollars de devises.

Commentaires