SANTE

Nette accélération des progrès dans la lutte contre le sida en Afrique (ONUSIDA)

GENEVE (Xinhua) - Une nette accélération des progrès dans la lutte contre la pandémie de VIH/sida a été enregistrée dans le monde entier, a affirmé le directeur exécutif du Programme communu de l' ONU sur le VIH/sida (ONUSIDA), Michel Sidibé. Durant les deux dernières années on constate une augmentation de 60% du nombre de personnes qui ont désormais accès au traitement, a affirmé M. Sidibé, lors d' une interview exclusive accordée lundi dernier à Xinhua.
Mardi 20 novembre 2012 | 16:18 UTC
Nette accélération des progrès dans la lutte contre le sida en Afrique (ONUSIDA)

Logo de l'ONUSIDA

UNE DIMINUTION DU TAUX DE NOUVELLES INFECTIONS

  L'ONUSIDA a lancé mardi son rapport 2012 sur la situation du sida dans le monde. Il note une accélération des résultats. Ce qui s'accomplissait auparavant en 10 ans, s'effectue aujourd'hui en 24 mois. Le taux de nouvelles infections chez les adultes (15-49 ans) a diminué de 50% dans 25 pays entre 2001 et 20112, et le taux de nouvelles infections chez les adultes (15-49 ans) a diminué de 50% dans 25 pays entre 2001 et 20112, a précisé le chef de l'ONUSIDA. "Près de 8 millions de personnes sont sous traitement mais plus de 6.8 millions n’y ont pas accès. C'est une situation très douloureuse car nous savons que sans traitement ces gens vont mourir", a annoncé M. Sidibé. Toutefois, des augmentations très inquiétantes des morts liées au Sida sont à constatées en Europe de l'Est et en Asie centrale (+21%) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (+17%), a indiqué M. Sidibé.

L'AFRIQUE ET L'ASIE, DAVANTAGE DE COUVERTURE POUR L’ACCES AU TRAITEMENT

 L'Afrique sub-saharienne, partie du monde la plus touchée par l'épidémie, a réduit le nombre de décès liés au Sida de  32% entre 2005 et 2011. Des pays où le sida était fortement ancré ont accompli des progrès considérable : -100.000 morts en Afrique du Sud, - 90.000 au Zimbabwe, -71.000 au Kenya, 59.000 en Ethiopie et  48.000 en Tanzanie, a-t-il précisé.

"Le nombre de personnes qui ont désormais accès à un traitement a augmenté de 59%", a indiqué le directeur exécutif de l'ONUSIDA, tout en ajoutant que cinq pays d'Afrique ont atteint les 80% de couverture pour l'accès au traitement contre le Sida (Botswana, Namibie, Rwanda, Swaziland, et Zambie).

"En dehors de l'Afrique, seule la Chine se distingue avec une augmentation de 50%, en un an, du nombre de personnes qui ont maintenant accès au traitement", a-t-il dit. Selon le rapport annuel, en Asie, le Cambodge a diminué de 77% les décès liés au Sida et la Thaïlande de 49%. Quatre pays largement touchés par le Sida ont réduit les nouvelles infections de 50% (Inde, Myanmar, Papouasie Nouvelle Guinée et Thaïlande). Mais l'épidémie a augmentée de manière significative au Bengladesh, en Indonésie, aux Philippines et au Sri Lanka.

DAVANTAGE D'INVESTISSEMENTS NATIONAUX CONTRE LE SIDA

Concernant le financement de la lutte, Michel Sidibé a dit que "pour la première fois, les investissements nationaux (8.6 milliards de dollars) dépassent ceux qui proviennent de l'extérieur". Près de 81 pays ont augmenté leur participation financière de 50% entre 2006 et 2011. La Chine fiance à hauteur de 80% la lutte contre le Sida dans le pays.

 

Commentaires