TOUR DES REDACTIONS

Revue de la presse ivoirienne

ABIDJAN (Xinhua) - Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus samedi :
Samedi 10 novembre 2012 | 11:33 UTC

FRATERNITE MATIN

Il y avait fête vendredi à l'entrée du parc national du Banco à Abidjan. C'est que désormais, l'on peut accéder aisément à l'intérieur de cette aire protégée, pour la visiter et s'instruire de ses bienfaits au profit de la population abidjanaise, ainsi que des générations futures ivoiriennes. Pour cela, le visiteur devra passer par le centre d'accueil aménagé à l'entrée et qui offre un certain nombre de prestations. Mieux, dans les mois à venir, un ensemble de travaux d'aménagements seront effectués à l'intérieur qui porteront sur la réhabilitation de 40 km de pistes intérieures et 15 km de pistes périmétrales. Cela, pour davantage améliorer le déplacement au sein du parc, de même qu'à sa périphérie. Quatre aires de repos y seront aménagées, comprenant chacune des bornes fontaines et des équipements de jeux pour les enfants. Un système de vidéosurveillance, ainsi qu'un poste de contrôle installés à des endroits bien précis, viendront répondre aux préoccupations que les uns et les autres se font de la sécurité dans cette forêt. Toujours au plan sécuritaire, une clôture d'environ 25 km de long, va ceinturer tout le parc.

L'INTELLIGENT D'ABIDJAN

Les trois ministres du gouvernement chargés des questions liées à l'école ivoirienne étaient face aux députés vendredi à l'Assemblée nationale, pour une séance d'information parlementaire. Cette séance présidée par Frégbo Basile, président de la Commission des affaires sociales et culturelles, a été l'occasion pour Kandia Camara Kamissoko, Cissé Ibrahim Bacongo et Albert Flindé, d'aborder tous les sujets concernant l'Ecole en Côte d' Ivoire. Les enseignants des écoles et universités de Côte d'Ivoire menacent d'entrer en grève à partir du 19 novembre 2012. Devant les députés ivoiriens, Kandia Camara, ministre de l'Education nationale et son collègue Cissé Ibrahim Bacongo, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, sont longuement revenus sur cette affaire. "Nous sommes bel et bien informés. Nous avons eu plusieurs rencontres avec les différents syndicats et le problème du profil de carrière est revenu très souvent dans nos discussions. Et c'est à la suite d'une rencontre avec le Premier ministre que la décision avait été prise d'organiser un forum social, parce que le problème posé par les enseignants est un problème qui est posé à l'ensemble des fonctionnaires de Côte d'Ivoire. Nous avons expliqué aux enseignants qu'il n'a jamais été question de revenir sur les acquis. L'Etat, c'est la continuité, des engagements ont été pris par un gouvernement de Côte d'Ivoire, nous entendons les respecter. Qu'ils soient patients", a précisé Kandia Camara.

LE PATRIOTE

Laurent Gbagbo sera bel et bien à la barre pour son procès dont on ne connaît pas pour le moment la date. C'est ce que l'on peut retenir de l'information donnée vendredi à la presse par M. Gilbert Biti, Conseiller à la Cour pénale internationale. M. Biti a expliqué que la décision de la Cour concernant la capacité de Laurent Gbagbo à suivre son procès dans le box des accusés sera définitive à partir de lundi. Il a donc annoncé que les avocats de l'ancien président de la République ont jusqu'à cette date pour interjeter appel. Il a par la même occasion précisé qu'au stade actuel de la procédure, il est difficile de donner la date de l' audience de confirmation des charges dans l'affaire qui oppose l' ancien homme fort d'Abidjan au procureur de la Cour pénale internationale. "Il n'est possible pas à l'heure actuelle de dire quand l'audience de confirmation des charges devrait avoir lieu", a prévenu M. Biti.

Commentaires