INDEPENDANCE

La superficie du Soudan sera réduite d'un quart après la sécession du Sud-Soudan

KHARTOUM (Xinhua) - L'Autorité générale du territoire du Soudan a annoncé lundi que la superficie totale du Soudan serait réduite d'un quart après la sécession du Sud-Soudan le 9 juillet.
Lundi 4 juillet 2011 | 22:58 UTC
La superficie du Soudan sera réduite d'un quart après la sécession du Sud-Soudan

Carte linguistique

« La superficie totale du Soudan sera réduite de 2 500 000 de km² à 1 881 000 km², soit d'environ 25 %, ce qui représente la superficie du Sud-Soudan », a déclaré lundi à Khartoum le directeur de l'Autorité générale du territoire du Soudan dans une conférence de presse commune avec le ministre soudanais de l' Information Kamal Obaid.

Le nombre de pays voisins du Soudan passe par ailleurs de 9 à 7, car le Soudan n'a plus de frontière avec l'Ouganda, le Kenya ou le Congo, a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs expliqué que la frontière entre le Soudan et l'Éthiopie avait été réduite de 1605 à 725 km et celle avec la République centrafricaine de 1070 à 380 km, tandis que celles avec le Tchad (1300 km), avec la Libye (380 km), avec l'Égypte (1280 km) et avec l'Érythrée (605 km) restaient inchangées.

« La frontière avec le Sud-Soudan reste la plus longue et représente plus de 2 000 km », a dit M. Al-Sadiq.

La population soudanaise s'élève selon des nouvelles statistiques à 33 419 625 personnes, a-t-il expliqué, ajoutant que les terres arables agricoles restaient inchangées à 2 millions de feddans.

Ces nouvelles informations sur le territoire du Soudan se basent sur les frontières de 1956, a-t-il précisé en référence au litige qui oppose actuellement le nord et le sud du Soudan sur la démarcation de leurs frontières.

Il reste cinq points litigieux à résoudre entre le nord et le sud du Soudan, dont ceux sur les régions d'Abyei, de Kordofan Sud et du Nil Bleu.

Le Comité de démarcation des frontières regroupant les deux parties à l'Accord de paix global (CPA), à savoir le Parti du congrès national (NCP) et le Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS) n'est pas parvenu à un accord sur la démarcation malgré l'accord existant entre les deux parties sur environ 80 % des frontières.

Le Sud-Soudan doit être officiellement déclaré indépendant le 9 juillet, suivant l'issue du référendum sur l'autodétermination effectué le 9 janvier 2011 en accord avec le CPA, accord conclu entre le nord et le sud du Soudan en 2005. Environ 98 % des habitants du Sud-Soudan ont voté en faveur de l'indépendance. 

Commentaires