Youssou N’Dour et Fally Ipupa en concert à Abidjan pour la clôture du Forum Mo Ibrahim

Youssou N’Dour et Fally Ipupa en concert à Abidjan pour la clôture du Forum Mo Ibrahim

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- Etaient sur scène le dimanche soir, le « roi du M’Balax», la star de la musique sénégalaise Youssou N’Dour et la méga star congolaise de la rumba, Fally Ipupa pour un concert de clôture de l’édition 2019 du Forum Mo Ibrahim pour la gouvernance africaine.

Organisé par la Fondation Mo Ibrahim  (Organisation qui prône la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique), le Forum Ibrahim Gouvernance Week-end 2019,  s’est ouvert  officiellement vendredi soir à Abidjan autour du thème « Jeunesse africaine : emploi ou migration » en présence du président ivoirien Alassane Ouattara et de plusieurs personnalités politiques et économiques du continent.

Le Forum Mo Ibrahim gouvernance week-end 2019 a été meublé par plusieurs communications dont celle prononcée samedi par le président ivoirien Alassane sur la problématique de la  migration africaine et l’emploi.

Youssou N’Dour a tenu en haleine un jeune public surexcité qui a repris en chœur  des titres de la riche discographie de l’artiste sénégalais tels que « Birima» joué à plusieurs reprises à la demande du public.

 « Je suis en Côte d’Ivoire pour rassembler le peuple africain. L’Afrique est le berceau et le futur de l’humanité. Nous avons besoin de paix et de démocratie en Afrique et nous avons besoin des leaders qui viennent nous servir… Vous êtes le futur de l’Afrique », a dit M. Mo Ibrahim, le président de la  Fondation du même nom.

Plusieurs artistes ivoiriens de renom, notamment du coupé-décalé (musique populaire urbaine en vogue dans le pays) dont Safarel Obiang et Serges Beynaud,  ont également égayé le public.

Pour information, la Fondation Mo Ibrahim est présidée par le milliardaire Anglo-Soudanais Mohamed Ibrahim dit Mo Ibrahim. Mo qui ne s’est pas fait prier pour esquisser un pas de danse au cours de la soirée sous une salve d’applaudissements.

Vignikpo Akpéné

Laisser un commentaire