Tous les Boeing 737 Max 8 doivent être cloués au sol, (le PDG d’Ethiopian Airlines)

Tous les Boeing 737 Max 8 doivent être cloués au sol, (le PDG d’Ethiopian Airlines)

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos) – Tous les avions de type Boeing 737 Max 8 que détient la compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines seront immobilisés au sol jusqu’à nouvel ordre, selon une mesure prise par Tewolde Gebremariam, le président-directeur général d’Ethiopian Airlines.

Selon M. Tewolde, cette décision doit rester en vigueur jusqu’à ce que la preuve soit donnée que les avions de ce type peuvent voler en toute sécurité. Cette même mesure a été prise par de nombreux pays, après que le vol d’Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche, quelques minutes après son décollage d’Addis-Abeba, 157 personnes à bord de l’appareil.

Les services de régulation de l’aviation de l’Union européenne, de Hong Kong, de Singapour, de la Chine et d’Australie ont interdit l’entrée dans leur espace aérien des Boeing 737 Max.

Pour sa part, l’aviation américaine estime, que le 737 Max 8 de Boeing est un appareil sûr.

La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis déclare qu’il n’existe « aucun problème de performances systémiques » avec l’appareil en question. Il n’y a aucune raison d’immobiliser le Boeing 737 Max 8, selon la FAA.

Le Boeing 737 Max 8 n’assure des vols commerciaux que depuis 2017.

L’avion qui s’est crashé dimanche était du même type que celui de la compagnie indonésienne Lion Air, qui s’est écrasé en octobre, tuant 189 passagers et membres d’équipage. Les enquêteurs ont déclaré que les pilotes semblaient avoir des « difficultés » avec un système automatisé conçu pour empêcher l’avion de « décrocher ».

Selon le PDG d’Ethiopian Airlines, il y a des similitudes entre l’appareil qui s’est écrasé dimanche et celui de la compagnie indonésienne.

Boeing et la FAA ont des raisons de soutenir que le 737 Max 8 est sûr, a-t-il dit. Mais une « extrême précaution » était nécessaire, ajoute Tewolde Gebremariam. « Nous tous, qui avons décidé d’immobiliser ce type d’avion au sol, avons de très bonnes raisons de le faire », a soutenu le patron d’Ethiopian Airlines.

Les deux appareils étaient neufs, et dans les deux cas, ils ont connu des « problèmes » quelques minutes après leur décollage, précise-t-il, parlant du vol de sa compagnie et de celui de Lion Air.

L’avion d’Ethiopian Airlines s’est écrasé six minutes après son décollage de l’aéroport international d’Addis-Abeba.

Boeing affirme avoir veillé à l' »amélioration du logiciel des commandes de vol ». L’avionneur américain soutient qu’il était confiant quant au niveau de sécurité de ces commandes.

L’Association of Flight Attendants-CWA, un syndicat de travailleurs américains de l’aviation, déclare que le 737 Max 8 doit être cloué au sol par « mesure de prudence ».

Des témoins oculaires disent avoir vu une traînée de fumée, d’étincelles et de débris, lorsque l’avion a piqué du nez.

Les 737 Max sont le dernier cri des avions de ligne 737 de la société américaine de fabrication d’avions. Il existe des modèles Max 7, 8, 9 et 10.

Selon Ethiopians Airlines,  Max 8 qui s’est écrasé dimanche était l’un des 30 appareils commandés pour l’expansion de la compagnie. Il a fait l’objet d’une « première vérification rigoureuse de maintenance », le 4 février.

Toutefois, il faut souligner que Southwest Airlines et American Airlines, deux grands usagers du Boeing 737 Max, continuent de l’utiliser.

I.N.     

I.N.

Laisser un commentaire