Crise politique au Bénin : la CEDEAO et l’UNOWAS expriment leur inquiétude et appellent au calme

Cotonou (© 2019 Afriquinfos)La situation qui prévaut au Bénin, marquée par des violences post électorales suite aux législatives du 28 avril dernier, ne laissent pas indifférentes les organisations sous régionales. La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) ont dans une déclaration commune exprimé leurs vives préoccupations et appelé les acteurs à s’investir dans la recherche du retour au calme.

Deux morts, des dizaines de blessés et des dégâts matériels importants, ont été déplorés lors des récentes échauffourées dans différentes villes du Bénin. Les lendemains des élections législatives dans ce pays, pourtant réputé pour sa tradition démocratique, ne sont pas de tout repos et inquiètent au plus haut point, la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS). Les deux organisations appellent les autorités nationales, les chefs de partis politiques, les chefs religieux et traditionnels, les organisations de la société civile et le peuple béninois à l’apaisement et à veiller collectivement à ce que tous les griefs liés aux élections soient traités de manière inclusive, légale et pacifique dans le but de promouvoir la réconciliation entre les acteurs politiques et préserver la stabilité dans le pays et dans la région.

La CEDEAO et l’UNOWAS ont effectué des missions de haut-niveau au Bénin respectivement du 3 au 6 mars 2019, le 14 mars 2019 et du 18 au 20 mars 2019. Elles exhortent donc le Gouvernement et les principaux partis politiques, leurs dirigeants et leurs sympathisants à se référer aux recommandations issues de ces consultations et ainsi privilégier le dialogue pour trouver une solution durable à leurs différends.

S’engageant à soutenir « tous les efforts en vue d’un règlement pacifique des différends entre les parties », la CEDEAO et UNOWAS comptent sur la hauteur d’esprit des acteurs béninois et les encouragent à préserver les acquis de la longue tradition démocratique qui caractérise le Bénin et à en préserver les acquis en vue de sauvegarder l’image du pays et de la région.

S.B.

Laisser un commentaire