Soudan : le Conseil militaire en passe de remettre le pouvoir aux civils 

Khartoum (© 2019 Afriquinfos) –Après la chute d’Omar el-Béchir et la prise de pouvoir des militaires, la situation est toujours confuse au Soudan. Les manifestants sont toujours dans les rues réclamant que la transition soit dirigée par un gouvernement composé de civils. Une requête à laquelle le Conseil militaire s’apprête à accéder.

Le chef du Comité politique militaire, le général de corps d’armée, Omar Zain al Abidin, nouvel homme fort de Khartoum a confié aux journalistes que le pouvoir allait bientôt revenir aux civils. En effet après la destitution d’Omar el-Béchir, les militaires ont aussitôt annoncé une transitionallait durer 2 ans. Au grand dam des Soudanais qui bravant le couvre-feu décrété par le Conseil, ont passé la nuit dans les rues de la capitale. Ils contestent la désignation du ministre de la défense Awad Mohamed Ibn Auf à la tête du conseil de transition. Selon les manifestants, le conseil militaire est un produit de l’ancien régime et ne saurait, comme si de rien n’était, assurer la continuité du pouvoir.

Au cours de son échange avec les médias, le Général Al Abidin, a expliqué les deux ans évoqués, était le maximum que les militaires pouvaient passer au pouvoir. Leur rôle serait de superviser la transition. Il a annoncé que des pourparlers allaient être entamés avec les partis politiques et la société civile pour déterminer les conditions de ladite transition. Sauf qu’aucune précision n’a été donnée sur le début de ces pourparlers.

Aussi, en attendant que les discussions démarrent au sommet, les Soudanais sont toujours installés devant le QG de l’armée. La mise à l’écart d’Omar el-Béchir n’auras mis fin à leurs revendications.

Boniface T.

Laisser un commentaire