RDC: Martin Fayulu  réagit suite aux propos du secrétaire général de l’ONU

RDC: Martin Fayulu réagit suite aux propos du secrétaire général de l’ONU

Kinshasa (© 2019 Afriquinfos)- En République Démocratique du Congo, le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Martin Fayulu, a réagi aux propos du secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, qui a reconnu Félix Tshisekedi comme le nouveau président élu de la RDC et lui a réitéré son entière disponibilité  pour une bonne coopération.

Ce mercredi, le secrétaire général de l’ONU, a malgré les contentieux électoraux non encore vidés concernant l’élection présidentielle en RDC, indiqué qu’il est prêt à coopérer avec les nouvelles autorités. Mais les propos de M. Guteress diffusés sur RFI n’ont visiblement pas été appréciés par l’opposant Martin Fayulu qui réclame toujours  « la vérité des urnes » et revendique la victoire avec 61% de voix.

M. Fayulu  estime que et les Nations Unies et le reste de la communauté internationale risquent par leur attitude de détourner les Congolais de la démocratie en favorisant un compromis politique au détriment des élections : « Je note que le secrétaire général des Nations unies n’oublie pas ce qui s’est passé en RDC, c’est-à-dire le hold-up électoral. Mais ma réaction est que c’est comme si le Congo était un pays exceptionnel comparativement à ce qui se passe au Venezuela par exemple où la communauté internationale semble opter pour l’organisation de nouvelles élections », a-t-il réagi sur RFI.

« Le problème aujourd’hui, c’est comment faire accepter aux Congolais, et même au monde entier, que quelqu’un qui a eu moins de 17% soit président de la République, alors que celui qui a plus de 62% ne peut pas exercer le pouvoir. Si la communauté internationale veut tuer la démocratie au Congo, qu’on nous le dise, car quel est ce Congolais qui, demain, pourra encore faire confiance aux élections—? »a-t-il ajouté.

Proclamé le 20 janvier 2019, vainqueur des élections du 30 décembre 2018 la Cour Constitutionnelle,, Félix Tshisekedi a remporté les élections avec 38,57% des voix, contre 34,83% pour Martin Fayulu et 23,84% contre Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin de Joseph Kabila, selon la Cour constitutionnelle.

I.N.

 ‎

Laisser un commentaire