Qui est L’Ivoirien Armand Gauz, lauréat du Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire 2018 ?

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- Le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire 2018 vient d’être décerné  à l’Ivoirien Armand Gauz pour son second roman « Camarade papa » et au poète Camerounais Timba Bema pour son recueil « les seins de l’amante ».

Les deux ouvrages primés ont pour particularité de traiter de sujets tournant autour de la colonisation et de l’émancipation des populations africaines. 

Biochimiste de formation, Armand Gauz, à l’état civil Patrick Gbaka-Brédé, n’est pas à sa première distinction. Il était lauréat du  Prix Ivoire 2018, le Grand prix national Bernard Dadié de la littérature 2019, son livre « Camarade papa », paru aux éditions le Nouvel Attila qui, en espace d’un an, a raflé presque tous les prix littéraires importants de par le monde.  

Armand a finalement rejoint la photographie, le film documentaire, des émissions culturelles et la presse écrite. Son premier roman était « Debout Payé »  tiré à 50 000 exemplaires.

  Selon le Critique littéraire Auguste Gnaléhi, « Camarade papa », l’ouvrage de 256 pages est porté par « une plume pleine de maîtrise et, surtout,  pleine de surprises dans son rapport particulier avec la langue ».

A travers Camarade papa, on découvre ce besoin de faire avancer la langue, la culture urbaine contemporaine.

Armand Gauz est le huitième lauréat ivoirien du Grand Prix Littéraire d’Afrique noire après Aké Loba (1961, pour Kocumbo , l’étudiant noir), Bernard Dadié (1965, pour Patron de New-York), Jean-Marie Adiaffi (1981, pour La Carte d’identité), Ahmadou Kourouma (1990, pour Monnè, outrages et défis), Maurice Bandaman (1993, pour Le fils de la femme mâle), Véronique Tadjo (2005, pour Reine Pokou) et Venance Konan (2012, pour Edem Kodjo, un homme, un destin).

Pour information, le Grand prix littéraire d’Afrique noire est décerné depuis 1961 par l’Association des Écrivains de Langue Française, aux auteurs originaires d’Afrique noire francophone. Le jury de ce prix est composé de 11 personnalités issues du monde littéraire. L’Ivoirien Aké Loba a été le premier lauréat.

V.A.

Laisser un commentaire