Procès Putsch/ Plaidoiries : Gilbert Diendéré réitère sa compassion aux familles  et propose son aide à l’armée

Procès Putsch/ Plaidoiries : Gilbert Diendéré réitère sa compassion aux familles et propose son aide à l’armée

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos)- Le Procès du Coup d’Etat de septembre 2015, tire à sa fin. Mercredi le 07 août les avocats des accusés ont mené leurs plaidoiries. C’était aussi l’occasion pour le Général Diendéré, présumé cerveau du putsch de dire ses derniers mots avant le verdict. Il s’est notamment adressé aux familles des victimes et a réaffirmé sa disposition à aider son pays à lutter contre le terrorisme.

Poursuivi pour attentat à la sureté de l’Etat, meurtre, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, et coups et blessures volontaires, le Général Gilbert Diendéré, a, tout comme lors de toute première prise de parole, indiqué ce mercredi que les accusations portées contre lui sont infondées. Il avait indiqué n’être ni le planificateur, ni le commanditaire, ni l’exécuteur du coup d’Etat de septembre 2015. A en croire l’un de ses avocats, Me Jean Yaovi Degli qui s’est exprimé avant lui, l’officier a plutôt joué le rôle de « médiateur, de pompier au service de la Transition politique. Il a sauvé une situation pendant le putsch manqué, sinon, cela pouvait se terminer en affrontement entre deux parties de l’armée », a-t-il expliqué.

A la barre ce mercredi, le Général Diendéré a réitéré ses « compassions » pour les personnes qui ont perdu la vie lors des évènements de septembre 2015.

Ses autres mots sont allés au forces de défenses et de sécurité burkinabè. « Je ne suis pas physiquement avec eux, mais je prie pour qu’ils viennent à bout de ces attaques », a déclaré le principal accusé dans l’affaire de putsch. Comme déjà lors du procès, il a nouveau proposé son aide à l’armée burkinabé dans la lutte contre le terrorisme. « Du fond de ma cellule, je suis disposé à apporter ma contribution pour la défense de ma patrie. Je ne suis pas un traitre et je ne trahirai jamais mon pays » a déclaré le surnommé « Golf » dans le cadre de ce dosser de coup d’Etat. Reste à savoir si ces déclarations feront échos après des jurés. La suite de l’audience est prévue pour ce vendredi 09 août.  

S.B.

Laisser un commentaire