Mort de Mamadou Barry : un suspect arrêté ce lundi

Mort de Mamadou Barry : un suspect arrêté ce lundi

Paris (© 2019 Afriquinfos)-Depuis samedi et l’annonce de sa mort suite à une agression en marge du match de la finale CAN 2019, le nom de Mohammed Barry est sur toute les lèvres sur le continent et au-delà. Universitaire guinéen, il aurait selon ses proches, victimes d’une agression raciste. Une version qui si elle n’a pas été confirmée par la Police française, n’a pas empêché l’ouverture d’une enquête. On apprend ce lundi qu’un suspect probablement l’auteur de l’agression a été interpellé ce lundi.

L’émotion est encore vive à Conakry et dans plusieurs capitales africaines après la mort de Mamadou Barry. Agé de 31 ans, l’universitaire guinéen à l’université de Rouen, est décédé samedi le 20 juillet des suites de ses blessures suite à une agression le soir de la finale de la CAN 2019. La thèse d’un acte à caractère raciste a été aussitôt évoquée. Selon les témoignages, un groupe de supporters algériens, l’aurait d’abord traité de « sale Noir, fils de pute, on va vous massacrer » avant que l’un d’eux s’en prenne à lui physiquement provoquant une violente chute qui le plongera aussitôt dans le coma. Il mourra 24 h après. Pour le ministre français de l’Intérieur, il « appartiendra à la justice de faire toute la lumière sur cet acte odieux ». En attendant le suspect en cavale est activement recherché, indique Christophe Castaner.

Même son de cloche chez l’Ambassadeur de Guinée en France, Amara Camara : « Je pense qu’il faut faire confiance à la police et à la justice pour que toute la lumière soit faite, ne serait-ce que pour que la famille ait le fin mot de l’histoire et que nous-mêmes nous soyons rassurés qu’aucune communauté, aucune race n’ait été visée particulièrement, que c’est un incident ou un accident qui s’est passé entre deux individus à un moment donné qui malheureusement a une mauvaise fin ».

Ainsi, un homme soupçonné d’être l’auteur de l’agression mortelle a été interpellé ce lundi apprend-on de source policière, confirmant une information de LCI. Le suspect, né en 1990, a été interpellé « ce matin à Rouen à 9h30 » et a des « antécédents psychiatriques », a précisé la source. Il est connu pour des infractions à la législation aux stupéfiants. Le parquet de Rouen a confirmé une interpellation. Et toujours selon une source policière, le suspect portait « un maillot du club turc de Galatasaray au moment des faits qui ont eu lieu vers 20h20, peu avant la finale de la Coupe d’Afrique des Nations entre l’Algérie et le Sénégal.

Mamoudou Barry, docteur en droit de l’université de Rouen-Normandie, avait soutenu sa

thèse le 27 juin dernier, pour laquelle il avait reçu « les félicitations du jury ». Il laisse derrière lui, une femme et une fille et des proches inconsolables qui réclament justice.

Boniface T.

Laisser un commentaire