Mondiaux d’Athlétisme : l’Afrique repart de Doha avec 27 médailles dont 9 en Or

Mondiaux d’Athlétisme : l’Afrique repart de Doha avec 27 médailles dont 9 en Or

Doha (© 2019 Afriquinfos)- Les athlètes africains aux Mondiaux de Doha, sont montés à neuf reprises sur la plus haute marche du podium. Comme lors des derniers championnats du Monde à Londres, ce sont les Kenyans qui ont récoltés le plus de breloques dorées suivis des Ethiopiens et des Ougandais qui poursuivent leur percée au niveau mondial.   

Pas de grosses surprises à Doha, côté Afrique. Comme d’habitude, les athlètes Kenyans et Ethiopiens ont été les grands pourvoyeurs de médailles notamment sur les courses longues distances et moyennes. Au classement général, le Kenya a, à nouveau terminé 2ème avec cinq médailles en Or, deux en Argent et quatre en Bronze. Hellen Obiri, championne du monde et d’Afrique en titre a remis ça sur 5000 mètres dans la capitale qatarie en s’adjugeant l’or. Ses compatriotes, Ruth Chepngetich au Marathon, Beatrice Chepkoech et Conseslus Kipruto au 3000 m steeple-chase et Timothy Cheruiyot au 15000 m, ont également dicté leur loi.

Côté Ethiopie, Muktar Edris, déjà vainqueur à Londres en 2017, devient double médaillé d’or sur 5 000 mètres. Il conserve donc son titre. Lelisa Desisa est aussi médaille d’or sur le marathon. Les deux dernières médailles d’or africaine sont à mettre à l’actif des Ougandais, Halimah Nakaayi, médaille d’or sur 800 mètres et Joshua Cheptegei, médaille d’or sur 10 000 mètres.

En récapitulatif toutes les médailles africaines se répartissent comme suit : neuf en or (cinq pour le Kenya, deux pour l’Ouganda et l’Ethiopie) ; huit en argent (cinq pour l’Ethiopie, deux pour le Kenya, une pour l’Algérie) ; dix en bronze (quatre pour le Kenya, une pour l’Ethiopie, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Maroc, la Namibie et le Nigeria).

S.B.

Laisser un commentaire