Manifestations en Algérie : une Parlementaire française interpellée à Bejaïa

Manifestations en Algérie : une Parlementaire française interpellée à Bejaïa

Alger (© 2019 Afriquinfos)- Mathilde Panot, vice-présidente du groupe parlementaire de La France insoumise, parti de gauche, a été interpellée dans la ville algérienne de Bejaïa alors qu’elle participait à une manifestation estudiantine.

Les autorités algériennes ne tolèreront aucune ingérence externe dans la vie politique du pays, notamment le processus électoral actuellement en cours. Celui-ci devrait conduire à des élections présidentielles fixées aux 12 décembre 2019. Que ce soient l’actuel homme fort du pays, le chef d’état-major de l’armée, Gaid Salah ou encore des leaders des différentes formations politiques, aucun, n’est prêt à permettre qu’un quelconque pays ou groupes de pression, s’immiscer dans l’arène socio-politique locale.

En témoigne la récente arrestation d’une députe française. Mathilde Panot, vice-présidente du groupe parlementaire de La France insoumise – le parti de gauche, a été arrêtée mardi à Bejaïa et transférée dans la capitale Alger. Selon les autorités d’Alger, elle a été interpellé alors qu’elle voulait participer à une manifestation d’étudiants dans la ville portuaire. Elle risque une expulsion.

Malgré l’annonce de la tenue des élections le 12 décembre et la chute du régime Bouteflika, les manifestations ont continué de plus belles à Alger et dans plusieurs villes du pays. Les manifestants exigent le départ pur et simple de tous les anciennes figures liées à la période Bouteflika et la refonte de tout le système politique.

S.B.

Laisser un commentaire