L’UA salue la conclusion d’un accord de paix « historique » au Mozambique

L’UA salue la conclusion d’un accord de paix « historique » au Mozambique

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-L’accord de paix signé jeudi entre les deux plus grands partis politiques du Mozambique a été salué ce samedi par le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat.

Qualifiant d' »étape historique vers le silence des armes au Mozambique », l’institution panafricaine s’est félicitée samedi de la conclusion d’un nouvel accord de paix entre les acteurs politiques au Mozambique.

Dans un communiqué, M. Faki Mahamat s’est félicité de la signature de cet accord entre le président mozambicain, Filipe Nyusi, et le chef du parti d’opposition Renamo, Ossufo Momade, « pour mettre fin aux hostilités armées entre les forces gouvernementales et la branche armée de la Renamo ».

Il a également appelé « toutes les parties prenantes nationales à maintenir cette dynamique positive et à redoubler d’efforts en faveur d’une paix, d’une réconciliation et d’une stabilité durables dans le pays ».

En outre, le président de la Commission de l’UA a réitéré « l’engagement continu du bloc panafricain à soutenir le processus de paix ainsi que les efforts du gouvernement en faveur du développement socio-économique à long terme dans le pays ».

L’accord signé par MM. Nyusi et Momade est intervenu après que l’UA eut déployé lundi dernier une mission d’évaluation préélectorale pour surveiller l’intégrité des élections d’octobre prochain au Mozambique.

Pendant une semaine, ses membres -quatre experts électoraux et deux membres de la Commission de l’UA- ont été chargés d’avoir des consultations avec les principaux acteurs électoraux de ce pays d’Afrique australe. Selon l’UA, il s’agissait principalement d' »évaluer l’état des préparatifs des élections par toutes les parties prenantes ».

Les élections générales prévues pour le 15 octobre prévoient l’élection du chef de l’Etat, des parlementaires et des exécutifs régionaux. Ce nouveau modèle électoral est le fruit des pourparlers entre le gouvernement et la Renamo.

Laisser un commentaire