L’ONU lance un appel au continent en vue d’une réforme de sa législation pour l’imposition de l’économie numérique

L’ONU lance un appel au continent en vue d’une réforme de sa législation pour l’imposition de l’économie numérique

Nairobi (© 2019 Afriquinfos)-Les Nations Unies ont appelé mardi les pays africains à réformer leur législation fiscale afin de renforcer les recettes fiscales qu’ils tirent de l’économie numérique. Uzumma Marilyn Erume, responsable aux affaires économiques de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies, a déclaré aux journalistes à Nairobi que le secteur du numérique en Afrique affichait une croissance annuelle de 40% environ.

« Les pays africains ont besoin de revoir leurs politiques fiscales pour veiller à ce que leurs gouvernements captent leur part légitime de l’économie numérique », a déclaré Mme Erume en marge de la septième conférence panafricaine sur les flux financiers illicites et l’imposition.

Cet événement annuel de trois jours réunit des décideurs politiques, des universitaires et des représentants de la société civile de toute l’Afrique pour passer en revue les efforts visant à enrayer les flux financiers illicites et à améliorer la mobilisation des ressources nationales sur le continent.

Mme Erume a souligné que l’Afrique affichait l’un des ratios les plus bas au monde entre recettes fiscales et produit intérieur brut (PIB).

Elle a appelé le continent à explorer des domaines dans lesquels il peut développer son filet fiscal sans nécessairement affecter la stabilité macroéconomique.

Même les pays développés sont eux aussi en difficulté pour définir des moyens d’imposer les entreprises du numérique, y compris celles des médias sociaux, a-t-elle ajouté.

Imposer certaines entreprises technologiques représente un défi car elles sont actives dans des pays dans lesquels elles ne sont pas physiquement implantées, a souligné la responsable de l’ONU.

Laisser un commentaire