Libye: l’ONU demande une trêve d’une semaine à Tripoli

Tripoli (© 2019 Afriquinfos) –Tripoli, la capitale libyenne, actuellement théâtre d’affrontements entre le gouvernement soutenu par l’ONU et l’armée basée à l’Est, a été appelée à une trêve d’une semaine, a indiqué  la Mission de soutien des Nations Unies en Libye (MANUL).

« La MANUL appelle à une trêve humanitaire d’une durée pouvant aller jusqu’à une semaine à compter de 4h00 du matin le premier jour du Ramadan, à savoir le 6 mai, conformément à l’esprit de ce mois et à la Convention des droits de l’homme. Au cours de cette trêve, toutes les parties s’engagent à suspendre toutes formes d’opérations militaires, y compris la reconnaissance, les bombardements, les opérations de tireurs embusqués et la mobilisation des forces », a déclaré la mission dans un communiqué.

Elle a entre autre exhorté les parties belligérantes libyennes à « permettre l’acheminement des aides humanitaires aux personnes dans le besoin et à garantir la liberté de circulation des civils pendant la trêve ».

« La mission, étant prête à fournir le soutien nécessaire, encourage toutes les parties à en profiter pour procéder à des échanges de prisonniers et récupérer les corps des défunts », a-t-elle ajouté.

Depuis début avril, l’armée dirigée par le général Khalifa Haftar, mène une campagne militaire pour prendre le contrôle de la capitale Tripoli. Les combats ont à ce jour tué près de 400 personnes, blessé près de 2.000 autres et contraint plus de 50.000 habitants à fuir leur domicile.

La Libye a subi une escalade de violence et des divisions politiques depuis la chute du régime de l’ancien dirigeant Kadhafi en 2011.

V.A.

Laisser un commentaire