Libye: l’OMS met en garde contre les attaques des hôpitaux

Libye: l’OMS met en garde contre les attaques des hôpitaux

Genève (© 2019 Afriquinfos)- En Libye, les attaques perpétrées contre des hôpitaux et le personnel médical sont devenues monnaies courantes. Ce lundi, L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre de pareilles actes de violence.

Dans un communiqué, l’organe onusien  « a mis en garde contre la fréquence et l’ampleur des attaques contre les installations de santé et les travailleurs de la santé ».

Entre 2018 et ce début d’année 2019, l’OMS a documenté 41 attaques, contre des personnels médicaux et des installations médicales en Libye, dont six agents de santé et des patients tués et 35 autres blessés.

« L’OMS demande une nouvelle fois à toutes les parties en conflit de respecter la sécurité des travailleurs de la santé, des établissements de santé et des fournitures médicales, ainsi que le caractère sacré des soins de santé », a déclaré Jaffar Hussein, représentant et chef de la mission de l’OMS en Libye. « De telles attaques sont un scandale qui met beaucoup plus de vies en danger en Libye et prive les plus vulnérables, y compris les enfants et les femmes enceintes, de leur droit à des services de santé, juste au moment où ils en ont le plus besoin », a ajouté Hussein.

Depuis l’assassinat de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi par la France et ses alliés de l’Otan, la Libye a sombré dans le chaos, avec la prolifération de plusieurs groupes armés dans le pays.

V.A.

Laisser un commentaire