L’ex-Président kényan Daniel Arap Moi condamné pour expropriation foncière

Nairobi (© 2019 Afriquinfos)- L’ancien chef d’Etat du Kenya, Daniel Arap Moi, a été condamné par la justice de son pays à dédommager une famille qu’il a expropriée de ses terres, selon une information diffusée par BBC.

 

 

Avec une famille d’hommes d’affaires les Jaswant Rai, Daniel Arap Moi sont condamnés à verser près de 10 millions de dollars US (environ 587 millions de francs CFA) à la famille de Kipngeny Chelugui, un chef coutumier.

L’affaire a été jugée à la suite d’une plainte de l’épouse et du fils du chef coutumier, âgé aujourd’hui de 85 ans.

D’après les informations du journal kényan « The Daily Nation », l’ancien chef d’État avait ordonné aux fonctionnaires d’enregistrer à son nom des terres d’une vingtaine d’hectares appartenant à Kipngeny Chelugui, le 21 septembre 1983.

Selon le même journal, Daniel Arap Moi a ensuite vendu les terres, 24 ans plus tard, à une société appartenant à la famille Jaswant Rai.

Le juge estime que l’acquisition des terrains avait été faite « de manière illégale », rapporte Citizen TV, l’une des principales chaînes de télévision du Kenya. La Haute Cour de justice d’Eldoret, dans la vallée du Rift, a déclaré que l’acquisition des terres était donc « illégale ».

Elle a ordonné à l’ancien président kényan et à la famille Jaswant Rai de verser à M. Chelugui et aux siens près de 10 millions de dollars, soit la valeur marchande actuelle de ces terrains.

 

Innocente Nice

Laisser un commentaire