Les perspectives pétrogazières sont prometteuses pour l’Afrique en 2019

Les perspectives pétrogazières sont prometteuses pour l’Afrique en 2019

Le Cap (© 2019 Afriquinfos -Alors que la Semaine Africaine du Pétrole, plus grand évènement dédié au secteur sur le continent, qui se tiendra en octobre 2019 au Cap se prépare activement, un rapport de perspectives pétrogazières a été rendu public. Le document fait était d’une année 2019 radieuse pour le secteur.

La Semaine Africaine du pétrole et Menas Associates ont publié un rapport portant sur l’ensemble de la filière pétrogazière en Afrique. Dans celui-ci, on apprend qu’après les ralentissements de la période 2015-2016, la tendance est désormais à la reprise. Les réserves prouvées de pétrole et de gaz en Afrique représentent respectivement 7,5 % et 7,1 % des réserves internationales totales. La production gazière de l’Afrique a augmenté de 8 % entre 2017 et 2018, principalement à partir de l’Égypte. Les experts justifient leurs prévisions positives par l’agenda à venir dans le secteur notamment les explorations offshores en eau profonde et les immenses découvertes de gaz, dans le contexte du développement des pipelines transcontinentaux, d’initiatives « gas-to-power » et de l’optimisation du potentiel de raffinage.

En ce qui concerne les opportunités, les deux principaux producteurs de pétrole d’Afrique subsaharienne – le Nigéria et l’Angola – devraient tous deux lancer des appels d’offres cette année. Certains devraient tous deux lancer des appels d’offres cette année. Certains autres sont déjà en cours en Guinée équatoriale, en Ouganda, au Gabon et au Congo Brazzaville, alors que le Ghana a procédé au lancement de son premier cycle d’octrois de licences lors de l’édition 2018 de la Semaine africaine du pétrole et que l’on espère que Madagascar proposera plusieurs blocs d’exploration cette année.

Pour tirer leurs conclusions sur les bonnes perspectives du secteur pétrogazière en 2019, les spécialistes ont également tablé sur les transitions politiques et l’intégration régionale par le biais de l’Accord de libre-échange continental africain (ACFTA) dont les objectifs sont la réduction des barrières commerciales intra-africaines, la facilitation de la circulation des personnes et le renforcement de l’importance de l’Afrique sur la scène internationale.
Boniface T.  

Laisser un commentaire