Leadership : Kader Kaneye, le Nigérien qui veut forger une nouvelle génération d’Africains

NIAMEY (© 2019 Afriquinfos)  – Le 18 mai dernier, avec trois autres personnalités, il était honoré par la Harvard Kennedy School (HKS) dont il est diplômé. Kader Kaneye s’est vu décerner l’«Emerging Global Leader Award» pour son «apport exceptionnel au service public dans le monde». Son principal fait d’armes, la mise sur place à Niamey, de l’African Development Uviversity (A.D.U), un établissement qui s’inspire d’Harvard et veut former une nouvelle génération d’Africains.  

 

A 34 ans, il est l’un des jeunes Nigériens les plus connus de sa génération. Un modèle pour des milliers de ses jeunes compatriotes tant par son brillant parcours que par ses réalisations sur le terrain. Kader Kaneye est diplômé d’Harvard et de l’Intec de Paris, et exerce en tant qu’Expert-comptable au sein du cabinet KMC qu’il dirige.  Mais ce qui lui vaut la reconnaissance internationale, c’est la création dans son pays d’origine d’une université au Standards internationaux, seulement quelques mois après l’obtention de son diplôme à Harvard en 2017. Il faut dire que l’idée trottait dans son esprit depuis bien des années : offrir une éducation de qualité à la jeunesse nigérienne et africaine et ainsi constituer une nouvelle génération d’Africains qui contribueront au développement de leurs pays et du continent.  

S’inspirant du modèle d’HKS, l’établissement dispense des programmes de premier cycle, des maîtrises spécialisées, un programme de MBA, des cours d’anglais professionnel et des programmes pour cadres A.D.U compte à ce jour un peu plus de 250 étudiants et compte en recevoir 1000 d’ici 2025. Un nouveau campus est en cours de construction à cet effet.

Pour Kader Kaneye, qui pour mettre sur projet à embarquer dans son aventure, Meredith Seagal, ancienne Directrice de campagne jeunesse de Barack Obama, A.D.U est le projet d’une vie, ce qu’il appelle son « give back », sa contribution pour un nouvel essor du continent grâce à ses fils et filles.

 

S. B.

 

Laisser un commentaire