Le siège de la Cen-Sad désormais basé à N’Djaména

Le siège de la Cen-Sad désormais basé à N’Djaména

N’Djaména  (© 2019 Afriquinfos)-De Tripoli, le siège de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté des États Sahélo-Sahariens (Cen-Sad) est désormais  transféré à N’Djaména, suite à une décision prise à l’issue d’une session extraordinaire de l’organisation tenue samedi dans la capitale tchadienne, N’Djaména.

« La Conférence décide de transférer provisoirement le siège de la Communauté à N’Djamena et demande aux autorités tchadiennes d’apporter toute l’assistance nécessaire en vue de permettre au Secrétariat Exécutif de travailler dans les conditions lui permettant d’accomplir sa mission », rapporte le communiqué final.

Le président tchadien Idriss Déby,  et d’ailleurs président en exercice de la Cen-Sad a été exhorté   d’installer la nouvelle équipe dans les meilleurs délais afin de parachever le processus de réforme et de doter la Communauté d’un plan d’actions global lui permettant d’atteindre ses objectifs tels qu’inscrits dans le Traité Révisé.

Par cette même occasion, les chefs d’Etat ont salué l’entrée en vigueur du Traité Révisé de la Cen-Sad avant d’exhorter les neuf Etats membres qui ne l’ont pas fait à y adhérer.

A l’issue de la réunion, il a été décidé de la nomination au poste de Secrétaire Exécutif et de son adjoint, pour un mandat de quatre ans, de deux hauts cadres respectivement du Niger et du Royaume du Maroc dont les noms seront communiqués par les pays concernés au président en exercice de la Cen-Sad.

Idriss Déby a salué les résultats de leurs délibérations qui traduisent, dit-il, « avec éloquence notre engagement et notre détermination à sauvegarder notre communauté en tant qu’un instrument efficace de coopération multiforme ».

Il s’est en outre félicité de l’entrée en vigueur du Traité révisé et des textes subséquents adoptés lors du dernier sommet extraordinaire tenu en avril 2013 à N’Djamena.

V.A.

Laisser un commentaire