Le port du béret rouge n’est plus permis aux civils en Ouganda

Le port du béret rouge n’est plus permis aux civils en Ouganda

Kampala (© 2019 Afriquinfos)- En Ouganda, ne porte plus le béret rouge, qui veut. Cet accessoire est désormais officiellement classé militaire, et est, à ce titre, interdit aux civils.

Cette interdiction a été notifiée ce lundi dans une nouvelle loi, où figure une liste de vêtements et accessoires militaires officiels auxquels les civils n’ont plus droit. « Le code vestimentaire des Forces de défense du peuple ougandais a été inscrit dans la loi », dans l’optique de « définir l’identité d’une armée professionnelle et d’adhérer aux protocoles de la Communauté des États d’Afrique de l’Est », a insinué le général Richard Karemire, porte-parole de l’armée ougandaise.

Les civils qui arboreront désormais ces vêtements et accessoires réservés à l’armée, seront passibles d’une « peine de prison ne pouvant pas excéder les cinq ans », dit la nouvelle loi.

L’opposant ougandais, Bobi Wine se sent assez visé par cette nouvelle loi, lui qui a pris l’habitude d’arborer un béret rouge, dont il a quasiment fait un symbole de la résistance en Ouganda.

« Aucune intimidation ne nous fera craindre l’exercice de nos droits », a soutenu Ivan Boowe, l’un des responsable du mouvement « Pouvoir du Peuple » créé par Bobi Wine, de son vrai nom, Robert Kyagulanyi. Pour ce responsable, « en établissant que notre code vestimentaire est un habit militaire, le gouvernement tente d’interdire le mouvement ‘’Pouvoir du peuple’’, mais nous sommes prêts à faire face à n’importe quelle action du gouvernement ».

Laisser un commentaire