Le mot « boucantier » parmi les cent mots qui entrent dans Le Petit Larousse 2020

Le mot « boucantier » parmi les cent mots qui entrent dans Le Petit Larousse 2020

Paris (© 2019 Afriquinfos)- Des 100 nouveaux mots qui font leurs entrés dans le millésime 2020 du dictionnaire, figure  « Boucantier », un mot née du mouvement de la musique coupé décaler en Côte d’Ivoire. Ce qui signifie, celui qui aime afficher son aisance matérielle et son style de vie ostentatoire, « bref, quelqu’un qui joue les sapeurs », terme lui-même entré en 2016, résume le linguiste Bernard Cerquiglini, conseiller scientifique chez Larousse, assez adepte de ce vocabulaire nouveau, qui inclut aussi l’ambianceur, arrivé, lui, un an après, en 2017.

« Boucantier » rejoint les 2 000 régionalismes et termes de la francophonie déjà consignés entre 63 500 mots. « Le “taxieur” est d’origine algérienne et signifie comme on s’en doute chauffeur de taxi », rappelle le linguiste Bernard Cerquiglini, qui précise aussi que l’« alphabète » est né au Burundi pour signifier celui qui sait lire et écrire.

A ceux qui se demanderaient comment on n’avait pas imaginé plus tôt cette forme positive du très usité analphabète, l’universitaire répond par « l’inventivité africaine ». Celui qui a des années durant été à la tête de l’Agence universitaire de la francophonie rappelle volontiers que ce continent est assez en pointe en matière de vocabulaire, même si tous les mots français utilisés là-bas ne sont pas repris par une vieille Europe qui parfois les snobe un peu.

Parmi cette centaine de mots qui sont entrés dans le nouveau millésime du dictionnaire, il y a en ceux qui arrivent tout droit de l’Afrique francophone.

Par ailleurs, Bernard Cerquiglini est persuadé qu’en matière d’enrichissement de la langue les choses vont s’accélérer. Le tournant ayant été pris, selon lui, le 28 février avec l’acceptation par l’Académie française de la féminisation des noms de métiers.

Vignikpo Akpéné

Laisser un commentaire