Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zone de libre-échange africaine

Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zone de libre-échange africaine

Addis-Abeba (© 2019 Afriquinfos)-La mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (ZLEC), en Afrique devrait faire augmenter le commerce intra-africain de 15 %, a déclaré samedi la Banque africaine de développement (BAD) en marge du 32ème sommet de l’Union Africaine (UA) qui se tient à Addis-Abeba.

Hanan Morsy, le directeur du département de la politique macroénomique de la BAD a affirmé que la mise en œuvre de la ZLEC devrait se traduire par un gain net de 2,8 milliards de dollars américains de revenu réel pour les Africains.

Les pays africains peuvent contribuer à la mise en œuvre de la ZLEC en adoptant des législations nationales qui éliminent les droits de douane bilatéraux, en levant les obstacles non commerciaux pesant sur les biens et les services, en ouvrant leurs espaces aériens aux compagnies aériennes africaines et en autorisant la libre circulation des personnes au-delà des frontières.

Mais pour que la ZLEC entre en vigueur, il faut nécessairement 22 ratifications d‘après l’Union africaine. Ceci contribuera à établir la plus grande zone de libre-échange créée dans le monde au cours de ces dernières années.

Innocente Nice

Laisser un commentaire