L’Afrique nécessite d’une intégration énergétique accélérée (gouverneurs de la BAD)

Malabo (© 2019 Afriquinfos)- L’intégration régionale constitue l’une des cinq grandes priorités stratégiques, «High 5», de la BAD pour accélérer la transformation économique de l’Afrique.  A cet effet, les gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) qui ne sont autre que des ministres en charge des finances et de l’énergie, ont plaidé, jeudi à Malabo, pour un développement accéléré des projets d’intégration énergétique régionaux en Afrique afin de produire et distribuer une électricité de qualité, durable et plus sûre à l’échelle du continent.

La ministre de l’Énergie et du développement minéral en Ouganda, Irène Muloni, dont le pays est à la tête du pool énergétique d’Afrique de l’Est a soutenu que «le socle du développement en Afrique, c’est l’énergie ».

«L’intégration de projets régionaux est un élément clé pour résoudre le problème de l’accès des populations à l’électricité», a-t-elle poursuivi, citant plusieurs projets d’interconnexion en cours de financement par la Banque africaine de développement ou encore l’extension des réseaux électriques entre son pays, l’Éthiopie, le Kenya et la Tanzanie.

Alors que le continent regorge de ressources, notamment dans le renouvelable (solaire, éolienne, biomasse), 40% des Africains n’ont pas accès à l’électricité.

L’appui de la BAD, permettra de relever collectivement les défis de production et distribution, de mobiliser toutes les ressources régionales et internationales et mettre en place des réformes politiques et réglementaires.

Ces gouverneurs se sont exprimés lors d’une rencontre bâtit autour du thème «partenariats porteurs de transformation : résoudre le déficit énergétique de l’Afrique par le biais d’initiatives régionales» qui s’est tenue en marge de la 54è Assemblée annuelle de la BAD qui se tient à Malabo  la capitale équato-guinéenne du 11 au 14 juin 2019, autour du thème «l’intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique».

Innocente Nice

Laisser un commentaire