La sécurité du Sahel au menu des discussions du G7 auxquelles prennent part cinq pays africains

La sécurité du Sahel au menu des discussions du G7 auxquelles prennent part cinq pays africains

Biarritz (© 2019 Afriquinfos)- L’Égypte, l’Afrique du Sud et le Rwanda, la «troïka » de l’Union africaine, de même que le Sénégal et le Burkina Faso, qui président respectivement le Nepad et le G5 Sahel sont les cinq pays africains invités au G7 de Biarritz dont le thème général est la lutte contre les inégalités, et lors duquel des sujets liés au continent, dont l’insécurité au Sahel seront abordés.

L’objectif de cette réunion pour Paris est de faire débloquer le financement des forces de sécurité des États sahéliens, qui luttent contre les jihadistes.

La question de transformer le G5 Sahel en mission des Nations unies ne fait pas l’unanimité. Washington  ne sens pas apte à financer une énième mission onusienne en Afrique, parce que trop coûteuse. L’administration de Trump opte plutôt pour les négociations des accords militaires bilatéraux avec des États considérés comme fiables, à commencer par le Niger et le Burkina.

A Biarritz, la France espère rallier tout le monde à un nouveau « partenariat » pour la sécurité au Sahel, qui consiste d’épauler les forces armées des pays membres du G5 Sahel, mais également leurs policiers et douaniers.

Pour les participants africains au sommet, il leur reviendra de soulever deux questions à savoir les montants allouées par les pays du G7 et la zone d’intervention exacte de ce partenariat, qui est susceptible d’être étendu jusqu’aux rives du lac Tchad.

Innocente Nice

Laisser un commentaire