La Cour Suprême valide (enfin) la réélection de Buhari

La Cour Suprême valide (enfin) la réélection de Buhari

Abuja (© 2019 Afriquinfos) Il aura fallu attendre huit mois pour que réélection du président Muhammadu Buhari soit validée. Mercredi, l’appel du principal parti d’opposition, la Parti populaire démocratique (PDP) a été rejeté par la Cour Suprême.

La Cour Suprême du Nigeria a mis fin au contentieux qui restait jusque-là pendante suite à l’élection Présidentielle de février 2019 au Nigeria. Le PDP d’Atiku Abaubakar demandait purement et simplement l’annulation du scrutin qui a vu Muhammmadu Buhari se succéder à lui-même. Son appel introduit auprès de la haute juridiction a été rejeté.

En septembre dernier c’était déjà la justice nigériane qui s’était prononcée en faveur du président sortant estimant que les plaignants n’avaient pas réuni assez de preuves pour étayer leurs accusations de défaillances du système électronique. Muhammadu Buhari, le candidat du Congrès de tous les Progressistes (APC) a été déclaré vainqueur de la présidentielle de février, avec 56% des voix contre 41% pour son principal opposant, Atiku Abubakar, du Parti Populaire Démocratique (PDP). Le candidat malheureux avait dénoncé une « parodie d’élection », entachée selon lui de nombreuses irrégularités et fraudes.

Boniface T.

Laisser un commentaire