Gouvernance : le Maroc, classé 3ème pays le plus démocratique du Moyen-Orient 

Gouvernance : le Maroc, classé 3ème pays le plus démocratique du Moyen-Orient 

Rabat (© 2019 Afriquinfos)   Selon l’Agence Britannique The Economist Intelligence Unit qui classe annuellement les pays du monde sur les critères de démocratie, le royaume chérifien est le troisième pays le plus démocratique du monde arabe.

Le Maroc gagne une place dans le classement 2018 de l’Agence Britannique The Economist Intelligence Unit (EIU). Le royaume classé 101ème en 2017 est désormais 100ème mondial. Mieux, il est 3ème pays le plus démocratique de la région Moyen-Orient/Afrique du Nord (MENA). Devant le Maroc, on retrouve la Tunisie et Israël qui occupe le haut du podium.

Pour en arriver à cette conclusion, l’EIU s’est basé sur soixante critères divisés en cinq catégories, les pays sont répertoriés selon quatre régimes : démocratique, démocratique imparfait, hybride et autoritaire. A ce jeu, le Maroc s’en sort avec une notation de 4,99 sur 10 contre 6,41 pour le pays des Fennecs et 7,79 pour Israël. Le Maroc est considéré par l’EIU comme un pays au régime dit “hybride”.  Le processus électoral et le pluralisme au Maroc obtiennent un score de 5,25 sur 10. Pour les libertés civiles, la note est en deçà de la moyenne et atteint seulement 4,41 sur 10. Le fonctionnement du gouvernement obtient le score de 4,64, la participation politique 5,00 et la culture politique 5,63 sur 10. 

Au classement mondial, les pays nordiques ont le vent en poupe et sont considérés comme de vraies démocraties. Ainsi, la Norvège occupe la première place, suivie de l’Islande, de la Suède, de la Nouvelle Zélande et du Danemark.  Les mauvais élèves du classement sont le Tchad (163e), la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la Syrie et la Corée du Nord (167e).

S.B.

Laisser un commentaire