Fortune/Afrique : Isabel Dos Santos et Folorunsho Alakija, seules femmes dans le top 20

Fortune/Afrique : Isabel Dos Santos et Folorunsho Alakija, seules femmes dans le top 20

Luanda (© 2019 Afriquinfos)- Depuis plusieurs années, elles sont les seules figures féminines du Classement des plus grosses fortunes africaines. La Businesswoman angolaise Isabel dos Santos et le magnat du pétrole nigérian, Folorunsho Alajika sont les femmes les plus riches d’Afrique respectivement à la8ème et à la 19ème place du top 20.

Isabel dos Santos est considéré comme la 2ème femme noire la plus riche au monde. Avec une fortune estimée à 2,3 milliards de dollars, elle n’est devancée que par l’américaine Oprah Winfrey dont les avoirs culminent à 2,6 milliards. Fille de l’ancien président angolais, Eduardo dos Santos, Isabel doit sa richesse aux multiples investissements réalisés dans divers secteurs dans son pays et à l’étranger. En Angola, elle est l’actionnaire majoritaire d’Unitel, le leader de la téléphonie mobile du pays et détient une importante participation dans Banco BIC Angola, l’une des principales banques du pays, sans parler de ses intérêts dans le pétrole, le diamant, les infrastructures et plus récemment dans l’Agrobusiness. Au Portugal, Isabel dos Santos est également impliquée dans diverses entreprises dont la quatrième banque du pays, la Banque portugaise d’investissement BPI, l’opérateur de télévision par câble et de télécommunications NOS, la société pétrolière et gazière Galp Energia ou encore la société énergétique Efacec.

Avec le changement de régime à Luanda en 2017, Isabel dos Santos a connue quelques déboires avec Joao Lourenço, le nouvel homme fort du pays qui l’a notamment débarqué de la société pétrolière nationale, la Sonangol. Cela n’a visiblement pas affecté ses avoirs puisqu’elle demeure n°1 du classement des femmes les plus riches d’Afrique.

La nigériane Folorunsho Alakija, avec une fortune estimée à 1,1 milliard de dollars est la deuxième femme la plus riche d’Afrique. A 68 ans, elle a fait des investissements fructueux dans les secteurs pétroliers et de l’impression. A la tête de Famfa Oil depuis le début des années 90, sa fortune fluctue en fonction des cours du pétrole qui est sa principale source de revenu. De 2,5 milliards de dollars en 2014, ses avoirs tournent désormais autour du milliard de dollars.

Boniface T.

Laisser un commentaire