Egypte : le meurtre d’un magistrat conduit à l’exécution de neuf personnes

Egypte : le meurtre d’un magistrat conduit à l’exécution de neuf personnes

Le
Caire (© 2019 Afriquinfos)-Le gouvernement égyptien est accusé d’un recourt
fréquent de la peine de mort,  a affirmé mardi
Amnesty International.

Quinze
condamnations à la peine capitale ont été appliquées au cours des trois
dernières semaines en Egypte

Hicham
Barakat, le plus haut magistrat du parquet égyptien a été tué dans l’explosion
d’une voiture piégée au passage de son convoi au Caire en 2015.

L’attaque
n’avait pas été revendiquée mais la police avait par la suite annoncé avoir
arrêté des membres des Frères musulmans, une organisation classée « terroriste »
par le gouvernement.

De
son vivant, Hichem Barakat avait ordonné, le déferrement devant des tribunaux
de milliers de membres présumés des Frères musulmans et de sympathisants de
l’ancien président élu Mohamed Morsi, destitué par l’armée en 2013.

Xavier-Gilles CARDOZZO

.

Laisser un commentaire