Dopage/Nike Oregon Project : Après le bannissement de son ex-entraineur, Mo Farah se défend de toute implication

Dopage/Nike Oregon Project : Après le bannissement de son ex-entraineur, Mo Farah se défend de toute implication

Londres (© 2019 Afriquinfos)- L’athlète britannique multi-médaillés, Mo Farah a réagi suite à la sanction de l’agence américaine (USADA) et qui vise son ex-entraineur Alberto Salazar, dans la cadre du Nike Oregon Project piloté par ce dernier.

Alberto Salazar a été l’entraineur de Mo Farah entre 2011 et 2017. Avec lui, il a notamment remporté 4 médailles olympiques sur 5000 m et 10 000 m et de 6 titres mondiaux. Sauf que ce dernier a été épinglé après une longue enquête par l’Agence américaine antidopage (USADA) pour avoir « orchestré et facilité des pratiques de dopage interdites » en tant qu’entraîneur-chef du Nike Oregon Project (NOP), un camp conçu principalement développer les athlètes d’endurance américains. Il est notamment interdit pendant quatre ans de toutes activités liées à l’athlétisme. En pleins Mondiaux à Doha et alors que deux de ses athlètes sont en lice, Alberto Salazar a été interdit de stade et a été prié de plier bagages.  

Un énorme scandale qui a aussitôt éclaboussé la star des courses de fond, Mo Farah qui a pris également part à ce camp d’entrainement et a été évidemment été cité par les médias pour qui le lien était évident. Des accusations dont se défend, le coureur britannique. Il s’est notamment fendu d’un communiqué « Je suis soulagé que (l’Agence antidopage américaine), après quatre ans, ait achevé son enquête sur Alberto Salazar (…) J’ai quitté le Nike Oregon Project en 2017 mais j’ai toujours dit que je n’avais aucune tolérance envers ceux qui enfreignent les règlements ou franchissent la ligne ».  

« J’ai accompli ce que j’ai accompli, vous essayez de le détruire », déclaré déjà il y deux ans l’athlète qui accusait les médias de vouloir détruire son héritage. « Parfois, je trouve étrange que certaines personnes écrivent certaines choses en fonction de la manière dont elles veulent vendre l’histoire », avait-t-il poursuivi. Mo Farah totalise sur piste avec une fiche record de 10 médailles d’or et deux médailles d’argent dans les grands championnats mondiaux et quatre médailles olympiques.

S.B.

Laisser un commentaire