Décès de Mohamed Morsi : l’ONU exige des clarifications ; le Caire réplique !

Décès de Mohamed Morsi : l’ONU exige des clarifications ; le Caire réplique !

Le Caire (© 2019 Afriquinfos)-  Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) monte à son tour au créneau pour exiger que la lumière soit faite sur les circonstances de Mohamed Morsi. Le leader des Frères musulmans et ancien dirigeant de l’Egypte est mort lundi après s’être écroulé lors d’une audience au tribunal.  

En détention depuis 2013 et sa destitution par l’armée, Mohamed Morsi, est mort le lundi 17 juin dernier après s’est effondré en pleine comparution au Complexe pénitentiaire de Tora dans le sud du Caire. L’ancien Chef d’Etat a été discrètement inhumé le lendemain dans un quasi anonymat.

Depuis, les organisations de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW), Amnesty International, ne cessent de réclamer des autorités du Caire la vérité sur les circonstances de la mort de l’ancien leader de la Confrérie des Frères Musulmans. Depuis des années, elles dénonçaient les conditions d’incarcération de l’ancien président. Selon leurs dires, ce dernier était maintenu à l’isolement 23 heures par jour et ne bénéficiait pas de traitements médicaux adéquats.

Mardi c’est au tour du HCDH de demander lui aussi des comptes. L’organisme onusien ne cache pas son courroux. Il rend l’Etat égyptien responsable du décès de Mohamed Morsi car il lui incombait de veiller à ce que l’ancien président soit traité avec humanité et à ce que son droit à la vie et à la santé soit respecté. Le HCDH souhaite de ce fait qu’une enquête soit ouverte dans les plus brefs délais. Celle-ci devra être « impartiale approfondie et transparente ».

La réaction des autorités égyptiennes ne s’est pas fait attendre. Ce mercredi, par la voix du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Ahmed Hafez, elles ont vivement fustigé la sortie de l’ONU. Dans la note rendue publique l’Egypte accuse notamment l’ONU de vouloir politiser la mort de Mohamed Morsi décédé selon la version officielle de manière « naturelle ».

Mohammed Morsi, 67 ans était en détention depuis 6 ans et purgeait une peine de 45 ans de prison pour incitation à la violence contre des manifestants fin 2012 et espionnage au profit du Qatar.

S.B.

Laisser un commentaire