Coupe du monde de rugby féminine : le billet qualificatif pour l’Afrique se dispute du 09 au 17 août à Johannesburg

Coupe du monde de rugby féminine : le billet qualificatif pour l’Afrique se dispute du 09 au 17 août à Johannesburg

Johannesburg (© 2019 Afriquinfos)- Ce vendredi 09 août, quatre équipes africaines iront à la quête du seul billet qualificatif pour la Coupe du Monde de Rugby féminine. Le Kenya, l’Ouganda, Madgascar et l’Afrique du Sud pays hôte, s’affronteront dans un tournoi à 4 du 09 au 17 août au stade Bosman de Johannesburg.

La célébration de la Journée nationale de la femme en Afrique du Sud sera marquée cette année 2019, par le démarrage de la Rugby Africa Women’s Cup, la toute première compétition qualificative pour la Coupe du Monde de la discipline. Les lionnes kenyanes, les Lady Cranes ougandaises, les Makis Malagasy et les Springbok locales, seront en lice pour s’adjuger le seul billet qui offrira une qualification directe au Mondial 2021 de Rugby en Nouvelle Zélande.

Chaque équipe s’affrontera sur 3 journées de match et en découlera un classement par points. Le vainqueur sera qualifié pour la Coupe du Monde 2021, la deuxième équipe disputera un match de barrage contre une équipe d’Amérique du Sud pour rejoindre le tournoi de repêchage mondial en cas de victoire.

Trois arbitres féminines issues du continent seront également présentes à la compétition mondiale. Il s’agit d’Ashleigh Murray de l’Afrique du Sud, Saudah Adiru de l’Ouganda et Precious Pazani du Zimbabwe. «Nous avons mis l’accent sur notre programme de développement d’arbitres au cours des trois dernières années et l’un des objectifs principaux était d’assurer la représentativité féminine dans ce programme. Nous sommes donc ravis que nos arbitres féminines soient reconnues sur la scène internationale. C’est un exploit fantastique pour elles et je ne doute pas qu’elles s’acquitteront de leurs tâches avec brio », a déclaré Khaled Babbou, Président de Rugby Africa. Pour lui, ce tout premier tournoi qualificatif à une Coupe d’Afrique, augure de la reconnaissance du rugby féminin africain à l’international.

S.B.

Laisser un commentaire