CEEAC/ Réforme : un sommet extraordinaire prévue le 18 décembre à Libreville

CEEAC/ Réforme : un sommet extraordinaire prévue le 18 décembre à Libreville

Libreville (© 2019 Afriquinfos)La date et l’ordre du jour du prochain Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sont déjà connus.  Ce sera le 18 décembre prochain à Libreville et l’assise portera sur la réforme de l’organisation régionale.  

Au terme d’une tournée régionale qu’il a effectuéle ministère gabonais des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, Émissaire du président gabonais, président en exercice de la CEEAC, a annoncé lundi la tenue le 18 décembre d’un Sommet extraordinaire consacré à la réforme de l’organisation régionale.  

Cette rencontre est motivée selon le Secrétaire général de la Communauté, Ahmad Allam-Mi, par les « faiblesses » auxquelles fait face l’organisation : « il faut avoir le courage de le reconnaitre, même en matière de paix et de sécurité, par exemple » a-t-il déclaré.  Démarré sous la houlette du Président tchadien, Idriss Déby en 2015, le processus de réforme de la CEEAC est désormais confié au Président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Ce dernier a pour mission de mener à bien lesdites réformes. Il s’agira notamment d’examiner les projets relatifs au cadre organique de la CEEAC, au règlement financier, au statut du personnel ou encore à l’insertion du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) au sein de l’architecture institutionnelle de la CEEAC.  

Créée a été en 1983, la CEEAC compte 11 Etats membres, à savoir l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, le Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

S.B.

Laisser un commentaire