CAN 2019 : La valse des limogeages d’entraîneurs a commencé

CAN 2019 : La valse des limogeages d’entraîneurs a commencé

Le Caire (© 2019 Afriquinfos)- Comme à chaque compétition majeure, au gré des résultats et des objectifs atteints ou non par les équipes, ce sont les entraîneurs qui en font les frais. La Coupe d’Afrique des Nations ne déroge pas à la règle.  Alors que la compétition est dans son dernier tournant, certains managers ont déjà vu leur contrat résilié.   

Sorti en 8ès de finale par le Nigeria (3-2), le Cameroun, champion en titre a connu une compétition en deçà des attentes du public sportif camerounais. Les choix du sélectionneur néerlandais Clarence Seedorf ont été vite indexés. La Fécafoot a annoncé son limogeage ainsi que son adjoint Patrick Kluivert. Le Cameroun abrite la prochaine édition de la CAN et devra, se reconstruire les mois à venir.

Avant lui, Paul Put avait déjà été remercié par les autorités sportives guinéennes. La Guinée a été éliminée en 8e de finale de la CAN, par l’Algérie (0-3), le 7 juillet. Au premier tour, elle avait fait match nul (2-2) avec Madagascar, suivi d’une défaite (0-1) face au Nigeria, puis d’une victoire (2-0) sur le Burundi. Des résultats qui ajoutés à ceux obtenus précédemment sous la direction du technicien Belge, ne sont pas reluisants. «Sur 12 matches officiels disputés par l’équipe nationale sous le coaching de Paul Put, nous avons enregistré un résultat qui n’est pas satisfaisant, qui s’est soldé par cinq défaites, quatre matches nuls et trois victoires», a noté Antonio Souaré président de la Feguifoot (Fédération guinéenne de football). «Nous allons discuter avec lui des conditions de son départ», a ajouté le dirigeant.

Plus surprenant encore, l’Ouganda, l’un des petits poucets de la compétition qui a pourtant atteint les 8èmes de finale, a lui aussi mis fin à la collaboration de son sélection français Sébastien Desabre. «La Fufa est reconnaissante de la contribution de M. Desabre pour le développement sportif et professionnel des Grues de l’Ouganda, y compris la qualification pour la phase finale et les huitièmes de finale de la CAN-2019», indique l’instance dans un communiqué qui annonce qu’un nouveau staff sera bientôt mis en place.

Une rumeur avait également circulé sur la démission d’Hervé Renard, sélectionneur des Lions de l’Atlas du Maroc. Celle-ci a été aussitôt démentie par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF). Le Maroc qui était l’un des favoris de la CAN 2019, a vu son parcours s’arrêter en 8ès.

Boniface T.

Laisser un commentaire