Cameroun : Le gouvernement local fait des recommandations aux humanitaires qui souhaitent porter assistance dans la zone anglophone

Buea (© 2019 Afriquinfos)-Le Cameroun vient de définir des «modalités pratiques des opérations sur le terrain» que les aux agences d’assistance doivent respecter, «afin de minimiser les malentendus entre le gouvernement et les humanitaires», a annoncé le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji mardi lors d’une rencontre avec des donateurs internationaux à Buea, chef-lieu de la région anglophone du Sud-Ouest du Cameroun.

Ces lignes directrices d’après le ministre, sont comme «la bible» des opérations d’assistance, et «les humanitaires qui ne les respecteraient pas, ne seront pas autorisés à fonctionner sur le terrain». Il a également souligné l’importance de la neutralité et de la transparence des actions humanitaires au Cameroun.

La minorité anglophone représente 20% de la population camerounaise qui est majoritairement francophone, s’estime marginalisée et une mouvance sécessionniste armée y est née en 2017, plongeant ainsi ces zones dans une crise séparatiste.

Le nombre des déplacés internes dus à la crise est estimé à plus de 430.000, d’après les Nations Unies.

Le 13 mai dernier, le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires, Mark Lowcock, avait soutenu qu’«il y a urgence» à accroître l’aide humanitaire dans ces zone et à la financer, afin d’éviter une situation «hors contrôle».

Xavier-Gilles CARDOZZO

Laisser un commentaire