Après le Sénégal, la Guinée et le Togo, la Côte d’Ivoire  expulse à son tour Kemi Seba

Après le Sénégal, la Guinée et le Togo, la Côte d’Ivoire expulse à son tour Kemi Seba

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- La Côte d’Ivoire vient de déclarer l’activiste Kemi Seba persona non grata sur son territoire. Arrivé en Côte d’Ivoire samedi dans le cadre de ses sensibilisations de masses sur les questions inhérentes à la souveraineté du continent africain, il était question pour Kemi Seba d’animer une conférence contre le néocolonialisme français.

Le Franco-Béninois s’est de lui-même présenté, mardi dans l’après-midi, aux services de la police ivoirienne qui retenaient plusieurs membres de son équipe, quelques heures plus tôt. Le polémiste et militant anticolonialiste Kemi Seba a été expulsé mardi soir de Côte d’Ivoire, où il devait animer dimanche une conférence « contre le néocolonialisme ». Au cours des derniers mois, il avait violemment critiqué Alassane Ouattara pour sa défense du franc CFA.

Après avoir été interrogé par les services de sécurité ivoiriens, Kemi Seba – qui voyage avec un passeport béninois – a été contraint d’embarquer dans la soirée sur un vol d’Air Côte d’Ivoire à destination de Cotonou, où il est arrivé dans la nuit.

Parmi les militants arrêtés en début d’après-midi, Hery Djehuty, coordinateur stratégique de l’ONG Urgences panafricaniste, que préside Kemi Seba. Bras droit du polémiste controversé, ce dernier a été interrogé de 15 heures à 20 heures. « On m’a interrogé sur ma relation avec Kemi, sur l’objet de notre ONG, sur la manifestation prévue dimanche… Puis j’ai signé ma déposition et on m’a relâché », témoigne-t-il.

Après le Congo RDC sous Kabila, le Sénégal, la Guinée Conakry et le Togo, Kemi Seba vient à nouveau de se faire expulser d’un pays africain, lui le citoyen africain ressortissant du Bénin, de par sa nationalité.

Il est actuellement dans les locaux de la Direction du renseignement territorial (D.R.T) et soumis à la décision du ministre de l’Intérieur béninois M. Saka Lafia qui doit statuer sur son sort.

Vignikpo Akpéné

Laisser un commentaire