Zimbabwe : quatre proches de l’ex-président Mugabe aux arrêts pour détournement de près de 533 millions de CFA

Zimbabwe : quatre proches de l’ex-président Mugabe aux arrêts pour détournement de près de 533 millions de CFA


Hararé (© 2019 Afriquinfos)- L’affaire grand bruit à Hararé. Plusieurs centaines de millions de francs CFA auraient été détournées dans l’une des résidences de l’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe. Les présumés auteurs interpellés passeront à la barre le 7 février prochain.

Dans un premier temps les informations faisaient état de la disparition en décembre dernier de 150 000 dollars soit près de 84 millions de Fcfa qui ont disparu du domicile de l’ancien président Robert Mugabe. Il semble selon les sources judiciaires que le montant dérobé avoisinerait la bagatelle d’un million de dollars soit 533 millions de FCFA. Les personnes suspectées au nombre de quatre ont été arrêtées. Il s’agit de Constantia Mugabe, 50 ans, une parente de Mugabe qui détenait les clés de la résidence, Saymore Nheketwa (47 ans), Andrew Mahumbe (37 ans) et Johannes Mapurisa (50 ans).

Elles ont été interpellées alors qu’elles menaient la grande vie et effectuaient des dépenses inconsidérées avec l’argent volé. Du jour au lendemain, les suspects ont acquis des maisons, des voitures et acheté du bétail.

Cette affaire révèle au grand jour, s’il le faut encore, la gouvernance qui était celle du régime Mugabe. Au pouvoir pendant 37 ans, Robert Mugabe déposé par l’armée a laissé un pays exsangue économiquement.  Le pays est actuellement le théâtre de manifestations en raison de la cherté de la vie et de la récente augmentation drastique du prix des produits pétroliers.

S.B.

Laisser un commentaire