Sécurité : des présumés djihadistes en provenance du Burkina Faso arrêtés par les FDS togolaises

Lomé (© 2019 Afriquinfos)- Il y a quelques jours, les autorités de Ouagadougou informaient leurs homologues d’Accra, de Lomé et de Cotonou d’une incursion de présumés djihadistes sur leurs territoires. Ces derniers selon les informations se repliaient suite à la vaste opération anti-terroriste déclenchée dans l’est du Burkina Faso. Une vingtaine d’entre eux sont tombés dans les mailles des filets des forces de sécurité togolaises, apprend-t-on.

La réaction des Forces de sécurité togolaises a été prompte depuis l’alerte donnée par les autorités burkinabés. Début avril, une vingtaine de présumés djihadistes ont été interpellés sur le sol togolais. Des hommes à moto, dont des mineurs, portant des armes et ayant en leur possession, de fortes sommes d’argent, précisent des sources sécuritaires togolaises citées par RFI.

Du côté de Lomé, si ce n’est pas la première fois que des présumés terroristes sont arrêtés, cette fois-ci, on s’inquiète de leur nombre. « Le danger est à nos portes » déclare une autre source au sein de l’exécutif togolais.

Si les forces de sécurité togolaises ont réussi ce coup de filet, c’est qu’elles étaient déjà déployées à la frontière avec le Burkina Faso depuis quelques mois. L’assassinat d’un prête espagnol à la mi-février a provoqué la mise en place et le renforcement d’un dispositif sécuritaire dans le nord du pays. Les services de renseignement des pays concernés travaillent en étroite collaboration pour contrer une menace terroriste de plus en plus persistante.

Boniface T.

Laisser un commentaire