CAN 2019/Requête au TAS : Ahmad Ahmad estime que les Comores font trop de tapage pour rien

Le Caire (© 2019 Afriquinfos)- Visiblement, on commence à être agacé à la Confédération Africaine de Football (CAF) suite aux démarches des Comores visant à disqualifier le Cameroun de la CAN 2019. Le président de l’instance panafricaine, Ahmad Ahmad, a sèchement remis à leur place les autorités sportives de l’Etat insulaire.

 

Depuis le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, les Comores militent pour la disqualification du pays des Lions Indomptables arguant que l’article 92 du Règlement de la CAF devait être appliqué suite à la perte de son statut de pays-hôte. L’état introduit face au refus de l’instance faitière du football africain de retirer le Cameroun de la course aux éliminatoires, a saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Une démarche qui n’est pas du goût d’Ahmad Ahmad qui a tenu à faire une mise au point. « L’article 92 parle d’un retrait et non d’un désistement. Et juridiquement ce n’est pas le cas. Donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la Caf qui a décidé de reporter la CAN au Cameroun, et de faire ce glissement. C’est un report, pas une annulation de la CAN au Cameroun », a précisé le président de la CAN.

Face à l’insistance des Comores qui ont fini 4ème et derniers de leur groupe, Ahmad n’a pas manqué de leur envoyer un tacle senti: «Ce pays fait trop de tapage, il faut que les Comores changent de discours. Tout doit d’abord se jouer sur le terrain». La décision du TAS est attendue dans cette affaire alors que le tirage au sport de la CAN Egypte 2019 est programmé au 12 avril prochain aux pieds des pyramides de Gizeh.

 

Boniface. T.

 

Laisser un commentaire